EDITO
Une Maman dans la tourmente ? /Par Alpha Kabinet Doumbouya
Il était une fois, une vieille femme, âgée de 60 ans, plus belle que jamais. Son resplendissant visage comparé à ce ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Ouverture à Conakry d’un atelier de présentation et de validation de l’étude de faisabilité de la centrale hydroélectrique d’Amaria

SommaireAccueil




Conakry, 25 oct(AGP)- Dans le souci d’améliorer la desserte en courant électrique en République de Guinée, le ministre de l’Energie et de l’Hydraulique, le Dr Cheick Talibé Sylla a présidé, mercredi, 25 octobre 2017, à Conakry, un atelier de présentation et de validation de l’étude de faisabilité de la centrale hydroélectrique d’Amaria avec une capacité 300 MV, rapporte l’AGP.

Ce barrage hydroélectrique Amaria, situé à l’extrémité aval du Konkouré, à 129 Km de la capitale Conakry, précisément dans la préfecture de Dubréka, va être construit par une société chinoise dénommée TBEA Group, pour une durée d’exécution de quatre ans.

A noter, que ce projet a attiré la « grande attention » du gouvernement guinéen, en ce sens que le président de la république, le Pr Alpha Condé a rencontré les principaux responsables de TBEA group, plusieurs fois pour étudier et accélérer les travaux de construction de ladite centrale hydroélectrique.

A l’ouverture de cet atelier, le ministre de l’Energie et de l’Hydraulique, le Dr Cheick Talibé Sylla a indiqué qu’ils sont à cet atelier pour présenter et valider les études de faisabilités de la construction du barrage hydroélectrique Amaria.

Selon lui, Amaria est le dernier barrage et le dernier site aménageable sur le fleuve Konkouré. « Le fleuve Konkouré est un fleuve guinéen qui recèle une forte potentialité hydroélectricité pour notre pays, pour le développement minier et pour la sous-région », s’est réjouit le ministre.

AGP/25/10/017 - TB/JPO

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro