EDITO
Une Maman dans la tourmente ? /Par Alpha Kabinet Doumbouya
Il était une fois, une vieille femme, âgée de 60 ans, plus belle que jamais. Son resplendissant visage comparé à ce ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Guinée : les cambistes à l’Aéroport International Conakry-Gbessia, sollicitent un espace idéal pour exercer leur activité

SommaireAccueil


Conakry, 26 oct (AGP)- Suite à la décision du Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile (MSPC) mettant un plan d'urgence de la circulation dans la ville de Conakry, une opération de déguerpissement des occupants des emprises des artères a été lancée depuis la semaine derrière.

C’est le cas des cambistes qui évoluent sur la route aux alentours de l’Aéroport International Conakry-Conakry.

Cette Association est là depuis longtemps. Elle est différente des associations politique, des ressortissants ou des groupements de jeunesse. C’est une association commerciale, a fait savoir Boubacar Bah, cambiste.

«Nous étions à l’intérieur de l’Aéroport, mais vu les rénovations faites, ceux qui

n’ont pas eu de local à l’intérieur sont venus s’installer au dehors à la devanture.

Grâce à la collaboration avec tous les corps confondus, Gendarmerie, Police, et les sociétés de gardiennage, nous nous sentons bien en sécurité pour le moment.

Nous avons appris cette nouvelle comme tout le monde. Nous ne pouvons pas nous opposer, c’est une décision de l’Etat, c’est une façon de permettre aux citoyens de circuler librement. Mais nous avons adressé un courrier aux autorités pour qu’elles nous aident à trouver un espace bien fait, où nous pouvons exercer notre métier en toute sécurité, ici à l’Aéroport, pour rendre service à nos compatriotes et aux étrangers qui viennent en Guinée. Nous pouvons trouver une place dans les quartiers, mais c’est ici qui est bon pour nous et pour ceux qui viennent d’ailleurs», a-t-il plaidé au nom de ses collaborateurs.

Parlant des difficultés rencontrées, Boubacar Bah a énuméré : «Nous rencontrons surtout les faux billets de Banque. Mais une fois que nous rencontrons ces faux billets, nous les déposons au niveau de la Gendarmerie tout en menant les enquêtes sur la personne qui est venu avec ce billet, dans le but de savoir si elle est victime ou mal intentionnée.

D’autres difficultés aussi, c’est au niveau des banques qui nous livrent des liasses de billets avec des manquants à l’intérieur. Ce qui nous cause beaucoup de pertes».

Notre association est composée de trois catégories, notamment des vieux qui ont des familles à nourrir, des élèves qui n’ont pas de soutien leurs parents se trouvant à l’intérieur du pays, des diplômés sans emploi, qui ont des besoins à satisfaire, a-t-il informé.

Il a sollicité : «Nous lançons un l’appel aux autorités, pour nous trouver une place à l’Aéroport ici, où nous pouvons travailler sans être déranger à tout moment.

AGP/26/10/017 IC/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro