EDITO
Une Maman dans la tourmente ? /Par Alpha Kabinet Doumbouya
Il était une fois, une vieille femme, âgée de 60 ans, plus belle que jamais. Son resplendissant visage comparé à ce ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Boké : les rapports 2013, 2014 et 2015 de l’ITIE-Guinée présentés dans la préfecture

SommaireAccueil


Boké, 26 oct (AGP)- Une mission, composée des cadres du Ministère des Mines et de la Géologie (MMG) et du Conseil National des Organisations de la Société Civile (CNOSC) a procédé à la présentation des rapports 2013, 2014 et 2015 de l’Initiative pour la Transparence des Industries Extractives en République de Guinée (ITIE-Guinée), mercredi, 25 octobre 2017, dans la préfecture de Boké, rapporte le correspondant de l’AGP près le Gouvernorat de la Région Administrative (RA) de Boké.


Selon le chef de cette mission Abdoulaye Soumah, l’objectif de cette présentation est de renforcer la compréhension du niveau des contributions du secteur extractif au développement économique et social du pays.


«Les rapports en question présentent les contours du secteur extractif guinéen et proposent quelques orientations pour consolider la Gouvernance publique des industries extractives en Guinée.


C’est pourquoi, les travaux de l’administrateur indépendant ont consisté à rapprocher et compiler les payements déclarés versés à l’Etat par les entreprises extractives enregistrées en Guinée d’une part, et les payements reçus par l’Etat de ces entreprises d’autre part», a-t-on expliqué.


Recevant la délégation, le président du Conseil Régional des Organisations de la Société Civile (CROSC) de Boké, El hadj Sékou Souaré s’est réjoui de l’initiative et a demandé à la mission d’être le porte-parole de sa structure auprès des autorités centrales, pour la prise en compte de leurs observations et préoccupations.


Une manière de permettre à l’ensemble de la population de Boké, de tirer le maximum de profit des retombées de l’exploitation minière dans sa localité.


De l’avis du secrétaire général chargé des Collectivités décentralisées de la préfecture de Boké, Jean Béavogui, «cette présentation des rapports de ces différents exercices permettra aux autorités locales, d’avoir des informations authentiques et certifiées. Ceci, pour faire taire les spéculations autour des payements effectués par l’ensemble des sociétés minières».


«Les payements effectués en 2013 par les 33 entreprises du périmètre (avec désagrégation par flux de paiement), se chiffrent à 02 milliards 084 millions 290 mille 088 francs guinéens.


Les payements effectués par les 422 entreprises (avec désagrégation pour celles qui ont fait des paiements significatifs) se dénombrent à 02 milliards 241 millions 840 mille 228 francs guinéens, soit 28% des recettes budgétaires», rappelle-t-on dans ce rapport.


AGP/26/10/017 MMC/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro