EDITO
Une Maman dans la tourmente ? /Par Alpha Kabinet Doumbouya
Il était une fois, une vieille femme, âgée de 60 ans, plus belle que jamais. Son resplendissant visage comparé à ce ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Guinée : Validation des études complémentaires du barrage Koukoutamba au centre d’une rencontre des experts de l’OMVS

SommaireAccueil


Conakry, 27 fév (AGP)- Le représentant du ministre guinéen de l’Energie et de l’Hydraulique, Mohamed 2 Diaby a présidé, lundi, 26 février 2018, à Conakry les travaux de l’atelier de validation des études complémentaires de la ligne haute tension du barrage Koukoutamba, rapporte l’AGP.

«Cette rencontre, regroupant des experts de l’Organisation pour la mise en Valeur du Fleuve Sénégal (OMVS), constitue une étape très importante pour la réalisation, dans les plus brefs délais, de cette grande infrastructure utile au développement socioéconomique de nos pays et à l’amélioration des conditions de vie de nos populations», a-t-on indiqué.

Selon les autorités guinéens, «malgré la politique de diversification des ressources d’approvisionnement, adoptée par les gouvernements, les principaux défis auxquels est confronté le secteur de l’électricité dans la sous-région, sont l’insuffisance des capacités de production, l’électrification limitée des localités, le manque de fiabilité des services et les coûts élevés».

Pour eux, ces défis appellent un changement de paradigme dans le développement du secteur de l’électricité, qui vise à utiliser les ressources renouvelables, notamment le potentiel hydroélectrique.

«La ligne haute tension peut être faite avant la construction du barrage Koukoutamba. Ce, pour répondre aux énormes besoins des populations en matière d’électricité dans la sous-région», a-t-on indiqué.

AGP/27/02/018 TA/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro