EDITO
Une Maman dans la tourmente ? /Par Alpha Kabinet Doumbouya
Il était une fois, une vieille femme, âgée de 60 ans, plus belle que jamais. Son resplendissant visage comparé à ce ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


L’axe Conakry- Boké : Les quatre ponts sur le fleuve Konkouré en manque criard d’entretien

SommaireAccueil


Conakry, 13 mars (AGP)- Les usagers de la nationale RN2 Conakry-Dubréka-Boffa-Boké prolongé sur la Guinée Bissau prennent actuellement beaucoup de risques avec l’état de dégradation que connaissent les quatre (04) ponts sur le fleuve Konkouré dans la sous-préfecture de Tanènè, préfecture de Dubréka, a constaté un des reporters de l’AGP en séjour dans la contrée.

Ces ponts renferment plusieurs trous qui s’élargissent chaque jour sous le poids de la fréquence effrénée des gros porteurs sur ce tronçon. Des ouvertures causées par l’usure des plaques de fer sur les plateformes de ces ponts.

Depuis la saison dernière, ces ouvrages de franchissement à haut risque sous le poids du trafic intense ont, dans l’ensemble, perdu la plupart des ferrailles de supports laissant de trous béants.

Au premier pont quittant Conakry, le voyageur n’a aucun effort à fournir pour apercevoir son véhicule se débattre au milieu des trous par le biais de la lenteur que prennent les chauffeurs pour la traversée. Des ouvertures qui posent, aujourd’hui, d’énormes difficultés aux conducteurs d’engins, surtout de poids lourds.

Rencontré à bord d’un minibus, un tailleur résidant à Tanènè-carrefour, a fustigé : «La Direction Nationale du Fonds d’Entretien Routier (FER) n’a pas sa raison d’être, elle a toujours attendu après les dégâts. Cette structure ne viendra à Konkouré qu’après la catastrophe».

AGP/13/03/018 MYS/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro