EDITO
Une Maman dans la tourmente ? /Par Alpha Kabinet Doumbouya
Il était une fois, une vieille femme, âgée de 60 ans, plus belle que jamais. Son resplendissant visage comparé à ce ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Labé : Le prix des denrées en hausse sur le marché de la préfecture

SommaireAccueil


Conakry, 04 avr (AGP)- Les citoyennes de Labé ont remarqué, ces dernières semaines, une légère augmentation du prix de plusieurs denrées de premières consommations sur le marché de la préfecture, rapporte le correspondant de l’AGP sur place.

Les avis divergent sur cette nouvelle donne au sein de l’opinion. Certains citoyens pensent que cette augmentation est liée à l’Accord entre le gouvernement et le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG). Tandis qu’au marché, les revendeuses parlent de la rareté dans l’approvisionnement.

«Ces derniers jours nous avons augmenté le prix du kilo de la pomme de terre et de l’oignon. Avant, l’oignon était à 6000GNF le kilo, et maintenant il est remonté à 7000GNF», a expliqué Dame Souadou, une vendeuse à Yènguèmè (marché des légumes, feuilles et fruits…), tout en précisant que cela arrive souvent.

«Il y a eu une petite augmentation comme d’habitude. Et cette augmentation est due à une rupture, provoquée du fait de la rareté et du fait qu’une bonne quantité d’oignons aient pourri ces derniers temps à Conakry. Et donc, certains commerçants se sont réservés pour l’instant», a soutenu un autre vendeur d’oignons.

A coté de l’oignon d’autres denrées ont aussi connu une légère augmentation à Labé.

«Vendue auparavant à 275.000GNF le carton, la mayonnaise Bama est vendue, aujourd’hui, à 300.000GNF, même si d’autres diminuent 5.000 sur le prix. Le savon Diama aussi, à notre surprise, a grimpé un peu. Avant ont l’achetait à 106, mais maintenant nous l’obtenons entre 110 et 111.000 GNF. Même les jus Vimto ont augmenté depuis Conakry», a fait savoir Sétigui Sissoko.

AGP/04/04/018 MSD/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro