EDITO
Une Maman dans la tourmente ? /Par Alpha Kabinet Doumbouya
Il était une fois, une vieille femme, âgée de 60 ans, plus belle que jamais. Son resplendissant visage comparé à ce ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Guinée : Le gouverneur de la RA et les femmes de Boké préoccupés par la mise en place de la MUFFA

SommaireAccueil


Conakry, 20 avr (AGP)- Le gouverneur de la Région Administrative (RA) de Boké, Général de Brigade Siba Séverin Loholamou a échangé, jeudi, 19 avril 2018, avec les femmes, dans le cadre de la mise en place de la Mutuelle Financière des Femmes Africaines (MUFFA) dans la préfecture de Boké, a suivi l’AGP.


Dans leur discours, les femmes évoquent le manque de ressources financières disponibles pour accélérer le processus lié à l’implantation de la MUFFA dans la préfecture de Boké, abritant pourtant de nombreuses sociétés minières.


Par ailleurs, les responsables du Comité de surveillance des fonds ont sollicité l’implication des autorités locales dans l’amélioration des conditions de vie des femmes de Boké.


Après plusieurs heures d’entretien, le gouverneur de la RA de Boké, Général Siba Séverin Loholamou a invité les femmes, à procéder à la redynamisation de l’équipe dirigeante, mobiliser les autres entités féminines, mettre un terme aux divergences internes et relever les manches pour que la MUFFA de Boké voie le jour.


Il a, en outre, réitéré la disponibilité des autorités locales pour que la mise en place de la MUFFA de Boké soit une réalité.


«Les femmes de Boké, aidez nous à vous aider…», a lancé le gouverneur.


Malgré leur volonté, les femmes de Boké ne disposent que 24 millions de francs guinéens pour implanter leur MUFFA. Le principal, c’est que les autorités administratives de Boké s’engagent à s’impliquer dans la danse.


AGP/20/04/018 MMC/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro