EDITO
Une Maman dans la tourmente ? /Par Alpha Kabinet Doumbouya
Il était une fois, une vieille femme, âgée de 60 ans, plus belle que jamais. Son resplendissant visage comparé à ce ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Koundara : Les femmes du Badiar s’activent dans la transformation du Néré en Sumbara

SommaireAccueil


Conakry, 09 mai (AGP)- La transformation des produits locaux utilisée comme réponse au chômage des femmes dans le plateau du Mont Badiar, qui s’activent dans la transformation locale du néré en un produit alimentaire, qu’est le «Sumbara», a constaté le correspondant de l’AGP dans la préfecture de Koundara.

Le Néré est une plante tropicale aux vertus médicinale très énorme. Ces femmes se sont ainsi illustrées, ces années durant, dans la technique de transformation des produits locaux, tel que le néré en Sumbara, condiment traditionnel très apprécié des consommateurs pour assaisonner la sauce, améliorant ainsi les conditions de vie.

Très rependue dans la zone sahélienne, l’espèce peut atteindre la taille d’un baobab. Utile pour le bien-être des populations locales, les feuilles, les écorces, les racines, incarnent des vertus médicinales.

Les femmes des villages installés sur le plateau du Mont Badiar semblent briller de mille feux dans la cueillette du néré, sa transformation locale en produit de consommation, mais également sa commercialisation sur le marché, des échanges gagnent de terrain. Cette activité est devenue une véritable attraction dans la sous-région.

Dans sa fabrication, le Sumbara résulte après une longue opération de transformation qui passe par une longue cuisson nécessitante, un usage abondant de bois de chauffe, puis un tas de séchage à partir d’une exposition au soleil.

Sa forte demande engendre une convoitise. Son exploitation rendue, aujourd’hui, très active, une menace de disparition progressive semble bien guetter cette plante tropicale aux vertus médicinales très énormes.

Sa disparition participera inéluctablement à la réduction de la végétation et à dégradation de l’écosystème.

AGP/09/05/018 BSY/AOK/AKT/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro