EDITO
Une Maman dans la tourmente ? /Par Alpha Kabinet Doumbouya
Il était une fois, une vieille femme, âgée de 60 ans, plus belle que jamais. Son resplendissant visage comparé à ce ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Vers Nos Municipalités : La candidate indépendante Domani Doré, promet de redresser l’administration de la commune de Matoto

SommaireAccueil


Conakry, 29 jan (AGP)- L’ex-ministre des Sports, Mme Keita Domani Doré, candidate indépendante pour la Mairie de Matoto, au compte de son mouvement «La Guinée Audacieuse», a fait savoir au micro de l’AGP qu’elle envisage impulser un nouveau souffle dans la gouvernance politique, administrative et financière de la commune de Matoto.

Mme Keita a dit, qu'en tant que guinéenne, citoyenne de ce pays, elle a l’obligation, celle de pouvoir apporter ses rêves, ses solutions et ses propositions pour faire avancer le pays, notamment au niveau local.

«Nous refusons d’être pessimistes, nous estimons que les choses peuvent marcher. Celui qui sait qu’il est compétent et capable, doit pouvoir apporter des solutions pour le développement de notre chère Guinée. Nous estimons que nous n’avons pas à attendre des autres, de ce que nous pouvons faire.

Une fois à la commune de Matoto, elle promet du renouveau, la possibilité de voir grand, de se donner un plan d’action. Le maire c’est d’abord celui qui va rendre la commune attractive, qui va apporter un nouveau souffle et nous estimons que la première des choses à faire c’est comment redresser la gouvernance au niveau de l’administration communale. Rien ne peut se faire sans organisation parfaite avec la conjugaison des efforts humains.

Ce qui est dommage dans ce pays, je n’ai jamais assisté à ce qu’on appelle un conseil communal, ça doit être accessible. Quand on prend le volet de la sécurité, on ne va pas faire tomber les bandits du jour au lendemain, il faut d’abord qu’on sache que lorsque M. X appelle de telle ruelle, qu’on puisse identifier là où il est. Pour cela, il faut que nous ayons la possibilité de localisation et que ce plan soit accessible à tout le monde et de tous les services qui peuvent apporter la sécurité lorsqu’ils ont besoin d’aller intervenir quelque part ou prévenir, notamment la poste pour qu’elle soit fonctionnelle et naturellement faciliter la vie aux gens».

Pour la candidate indépendante, Mme Keita Domani Doré, les gens ont le droit de voter pour qui ils veulent. Nous sommes dans la démocratie, c’est pourquoi nous avons apprécié la pluralité des listes de candidature.

«Justement pour la Guinée Audacieuse, nous avons en tête de liste une femme, pour une fois qu’on se donne la peine de pouvoir élire la première femme maire de cette commune, et pas n’importe laquelle parce qu’elle est la conjugaison des efforts de 44 personnes. En dehors de ces 44 personnes, la conjugaison de plusieurs milliers d’autres personnes, qui ont décidé que cette liste aille en compétition à Matoto. Eh oui !

La particularité c’est qu’en choisissant la Guinée Audacieuse, on choisi d’accepter de vivre dans un environnement sain, en choisissant Domani Doré, on accepte de vivre dans un environnement légal, on choisi d’avoir des jeunes capables de pouvoir se taper la poitrine et dire nous refusons d’être ceux-là qui vont s’assoir au tour du thé, mais ceux-là qui vont se retrouver au tour des espaces où on réfléchi, on conçoit.

Au lieu d’organiser des tournois de football, qu’on organise des tournois d’intelligence, des tournois numériques, de technologies, car le monde est en train d’avancer», a souligné Mme Keita.

Elle a fait savoir : «On ne va pas demander à ce qu’il y’ait égalité si on n’est pas capable de prendre des risques. Désormais, nous ne voulons plus la charité des 30% sur les listes, nous voulons aussi conduire des listes et cela grâce à des hommes assez réfléchis qui estiment que c’est possible.

Cette société repose justement sur cette entité qu’on appelle la femme, donc on ne peut pas demander aux autres de prendre des risques de le faire si nous-mêmes ne sommes pas capables de le réaliser.

En ayant l’audace de nous engager, c’est pour permettre à ce que les générations qui montent aient des exemples et se rendent compte que c’est possible. On ne va pas combattre le fait que les femmes ne participent pas, nous donnons envie aux femmes d’y participer.

Regroupons nous, trouvons des moyens de motiver les femmes, et ça c’est possible, puisqu’elles sont déjà dans leur petit cocon, dans les familles, les foyers, les marchés, elles font ce qu’elles peuvent, mais il faut mutualiser ces efforts et donner envie de ce dépassement de soi. Ce n’est pas une fatalité parce que ça peut se résoudre. Il faut qu’on se donne la peine de participer».

Pour rappel, Mme Keïta Domani Doré, née en 1983, à Conakry, mariée et mère de trois (03) enfants, est diplômée de l’Université Général Lansana Conté (UGLC) de Sonfonia, en Philosophie, et poursuit actuellement une formation en communication institutionnelle.

Elle a commencé ses études au Ghana, puis à Bamako, République du Mali, où son père était ambassadeur, avant de boucler son cycle académique en République de Guinée, son pays.

La présidente de la Guinée Audacieuse a parlé de son parcours et de ses ambitions en ces termes :

«Je n’ai jamais voulu être fonctionnaire, donc dès que j’ai fini mes études, je me suis organisée pour m’investir dans les associations, notamment dans les ONG.

J’ai participé au Parlement des jeunes de la francophone, au Parlement des jeunes de la Mano River, et par la suite j’ai créé avec mon mari une Agence d’organisation de mariage et de décoration, Cérémonial World.

A côté de ça, j’ai également crée avec des amis, deux entreprises, dont l’une spécialisée dans le numérique et l’autre Mary Manning spécialisée dans les mines.

Ma mère qui est entrepreneure, m’a employé dans son entreprise. J’ai eu le privilège d’accompagner un homme d’affaire spécialisé dans le diamant, El hadj Bouna Keïta, en qualité de comptable.

Ensuite je me suis retrouvée auprès de la première dame de la République, Mme Condé Djènè Kaba, au Secrétariat central de son cabinet. Politiquement, je me suis investie au sein du RPG/Arc-en-ciel, qui est partie de notre investissement au RDR qui avait été créé par mon père, Julius Diaré Doré, et nous avons fait la fusion en 2010 avec le RPG. C’est ainsi je me suis retrouvée membre du comité central.

Depuis, que j’ai créé la Guinée Audacieuse qui, pour moi, est une opportunité de permettre aux jeunes et aux femmes des partis politiques de se faire une définition de la politique, de façon plus saine et respectueuse.

AGP/29/01/018 IC/AND/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro