EDITO
Une Maman dans la tourmente ? /Par Alpha Kabinet Doumbouya
Il était une fois, une vieille femme, âgée de 60 ans, plus belle que jamais. Son resplendissant visage comparé à ce ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Coopération : Le Japon finance un projet d’appui par la production et la distribution de semences du riz NERICA

SommaireAccueil


Conakry, 27 fév (AGP)- L’Ambassade du Japon en République de Guinée et le Centre du Riz pour l’Afrique (AfricaRice) ont échangé, vendredi, 23 février 2018, les notes Verbales d’un Projet d’appui par la production de semences de riz et sa distribution, afin de prévenir l’insécurité sociale et alimentaire dues aux catastrophes naturelles en Guinée, rapporte l’AGP.


La Résidence de l’ambassadeur du Japon en Guinée a servi de cadre à la cérémonie, qui s’est déroulée en présence du secrétaire général du Ministère de l’Agriculture, N’famara Condé et du directeur de l’Institut de Recherche Agronomique de Guinée (IRAG), Famoi Béavogui (Guinée), de l’ambassadeur du Japon en Guinée, Hisanobu Hasama et du chercheur principal d’AfricaRice, Kazuki Saito.


Selon le diplomate nippon, Hisanobu Hasama, «ce projet d’un montant de cent mille dollars américains (100.000USD), soit neuf cent millions de francs guinéens (900.000.000GNF), est soumis et mis en œuvre par AfricaRice, organisation de recherche panafricaine, œuvrant pour l’amélioration des moyens d’existence en Afrique par des activités scientifiques et des partenariats.


«Et AfricaRice est qualifié et reconnu comme Centre de Recherche du Groupe consultatif pour la Recherche Agricole Internationale (CGIAR)», a-t-il l’ambassadeur du Japon.


Il a souligné, qu’après la crise d’Ebola, de fortes pluies et inondations de l’an passé ont fragilisé la production rizicole, et notamment la préparation des semences pour la campagne agricole, créant un problème de disponibilité en semences et d’accès à des semences à plus fort rendement, dans un contexte de terrains inondés.


«Alors, ce projet doit permettre la diffusion de nouvelles variétés de semences de riz NERICA à haut rendement, ainsi que la production et la diffusion de variétés locales, afin de relancer la production de riz dans les zones fragiles. 500 agriculteurs recevront ainsi ces semences qu’ils cultiveront eux-mêmes, sous la supervision des experts de l’IRAG et d’AfricaRice, qui assureront l’appui technique et le suivi des activités», a-t-il indiqué.


L’ambassadeur du Japon a, par ailleurs, rappelé que c’est suite à la visite du Centre International de Recherche pour les Sciences Agricoles du Japon (JIRCAS) par le président de la République de Guinée, Pr Alpha Condé, lors de sa visite au Japon en juin 2017, que l’IRAG a signé un partenariat avec JIRCAS en octobre 2017, afin de relancer le partenariat qui avait été suspendu.


Ce nouveau financement poursuit l’appui du Japon à la politique agricole et de développement rural de la Guinée, afin de garantir une sécurité humaine de base solide et résiliente, a-t-on mentionné.


De son côté, le chercheur principal d’AricaRice, Kazuki Saito, qui sera lui-même coordinateur de ce projet en Guinée, a insisté sur les atouts de son institution en ces termes : «AfricaRice est une organisation leader panafricaine de recherche sur le riz, dédiée à l’amélioration des conditions de vie en Afrique par la science dure et les partenariats effectifs».


Il a ajouté, qu’AfricaRice est un centre de recherche dit CGIAR, élément d’un partenariat de recherche mondial pour un futur de sécurité alimentaire, sans oublier son caractère d’association gouvernementale composée de 26 pays africains membres, y compris la Guinée.


Kazuki Saito s’est dit alors très content d’avoir étroitement impliqué AfricaRice dans ce nouveau projet financé par le Japon, qui tend à introduire en Guinée des nouvelles variétés de riz à haut rendement, tels que Nerica et Africa.


Il a ainsi promis, qu’AfricaRice travaillera durement pour le succès de ce projet, en espérant que les résultats qui seront obtenus contribueront à surmonter les défis du secteur rizicole en Guinée.


Tour à tour, le secrétaire général du Ministère guinéen de l’Agriculture, N’famara Condé et le directeur de l’IRAG, Famoi Béavogui ont, quant à eux, exprimé leur satisfaction pour la signature de ce projet d’une grande importance, non seulement pour les paysans, mais aussi pour la Guinée, «car il permettra d’atteindre l’objectif de la sécurité alimentaire par la production de semences de qualité».


Au nom du gouvernement guinéen, le secrétaire général du Ministère de l’Agriculture a rassuré les partenaires, que ce projet sera suivi de près pour son exécution correcte dans l’intérêt de chacun et de tous.


AGP/27/02/018 CM/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro