EDITO
Une Maman dans la tourmente ? /Par Alpha Kabinet Doumbouya
Il était une fois, une vieille femme, âgée de 60 ans, plus belle que jamais. Son resplendissant visage comparé à ce ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Culture : cérémonie de signature du 10ème livre de Nadine Bari

SommaireAccueil




Conakry, 11 déc. (AGP) - Dans le cadre de la poursuite des activités de Conakry capitale mondiale du livre, la maison d’édition Harmattan-Guinée a organisé la semaine écoulée, une cérémonie de dédicace du livre « La dictature, modes d’emploi » de Nadine Bari, écrivain franco-guinéen qui est à sa dixième signature.

Cette cérémonie qui avait pour cadre, le centre culturel franco guinéen (CCFG) a été rehaussé par la présence de Lamine Capi Kamara et de Djibril Tamsir Niane, tous écrivains guinéens, principaux modérateurs de cette dédicace.

Dans ce roman de 143 pages, l’auteur nous offre un panel de réactions à la dictature où l’humour côtoie l’impuissance, le déni ou le désir. L’ouvrage dresse un portrait de la nature humaine dans sa complexité. Ledit manuel a pour ambition de lutter contre l’amnésie de tout un peuple afin de ne pas perpétuer « la culture du silence » qui aboutirait à refaire l’histoire. L’on y raconte des flammèches d’espoirs échappées de l’âme guinéenne qui devraient aider à souder la Guinée de demain.

Pour Nadine Bari, les guinéens n’ont pas tous été des apprentis tortionnaires ni de « salauds des dénonciateurs » face à la dictature de Sékou Touré et de son « parti Etat » sous la 1ère République. Elle a reconnu que les citoyens avaient en effet le choix entre soumission et résistance.

A la question des participants, l’auteur et les deux principaux représentants des écrivains de Guinée ont largement témoigné du premier régime qui était auréolée des faits joyeux et ceux très lugubres. Mais « tout le monde n’était pas sans courage, il faut plusieurs générations pour se rendre compte des effets de la dictature en Guinée », a informé Nadine Bari qui s’est souvenue de sa rencontre avec Sékou Touré à Paris où elle a refusé de tendre la main au Responsable Suprême de la Révolution d’alors. Une attitude qui frise la colère après la mort de son mari par torture sous la 1ère République qui, selon elle n’a rien fait.

Nadine Bari, franco guinéenne est docteure en droit et traductrice juridique est depuis 1999 retraitée du conseil de l’Europe en Guinée. Elle a publié sur son pays d’adoption dix (10) ouvrages qui cherchent tous à sauver de l’oubli la mémoire des victimes des régimes successifs et leurs valeurs culturelles.

AGP/11/12/017 - MYS/JPO

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro