EDITO
Une Maman dans la tourmente ? /Par Alpha Kabinet Doumbouya
Il était une fois, une vieille femme, âgée de 60 ans, plus belle que jamais. Son resplendissant visage comparé à ce ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Culture : dédicace à Conakry du 1er livre sur l'Histoire du cinéma en Guinée

SommaireAccueil


Conakry 11 déc (AGP)- La fondatrice de l’antenne de l’ONG, «Guinée Solidarité» à Bordeaux en France, Jeanne Cousin a procédé, vendredi, 08 décembre 2017, à la dédicace de son premier livre intitulé «Histoire du cinéma en Guinée depuis 1958», sous le label Conakry Capitale Mondiale du Livre, (CCML), a suivi l’AGP.


Plusieurs personnalités, dont les doyens du cinéma guinéen, ont répondu à l’invitation au Centre Culturel Franco Guinéen (CCFG), où l’évènement s’est déroulé en présence des cinéastes burkinabè venus pour la journée en hommage à Joseph Ki-Zerbo.


Publié par la Maison d’édition l’Harmattan Guinée, l’ouvrage, qui se veut une ébauche sur l’Histoire du cinéma en Guinée, comprend 170 pages. Il désire rendre hommage à tous les cinéastes talentueux de Guinée, et inscrire les jeunes désireux de faire carrière dans le Cinéma.


«En 1971, tous les travailleurs de Syli Cinéma d’alors sont partis faire des stages au Camp Boiro. Certains y perdaient la vie et d’autres en sortaient traumatisés», informé Jeanne Cousin, qui a reconnu l’existence de zones d’ombre dans son roman, que les jeunes guinéens doivent découvrir.


Pour Mohamed Lamine Camara de l’Harmattan Guinée, sa structure est fin prête à éditer qui que ce soit. Il a informé, que la jeunesse est interpelée par l’auteur pour qu’elle s’intéresse à l’écriture, à leur histoire sur tous les sujets.


Le maître de cérémonie, Fabara Condé, étant cinéaste, a signalé les efforts fournis et salué les talents de l’auteur, Jeanne Cousin, avant de s’adjoindre aux invités qui ont tous rendu hommage aux pionniers du cinéma guinéen, et exhorté les jeunes à écrire sur le cinéma guinéen en lieu et places des étrangers.


Les participants ont également réfléchi sur le soutien ou l’apport de l’Etat, en vue de sauver le cinéma guinéen, jadis illustre.


Jeanne cousin, qui enseigne aujourd’hui l’Histoire du cinéma guinéen aux guinéens, est née en 1955 en France. Après ses études d’infirmière, elle a été diplômée de l’Ecole Normale de Santé Publique de Rennes et de l’Institut d’Etude Politique de Bordeaux.


Cinéphile, elle est venue pour la première fois en Guinée en 2007 et a fondé en 2012 une antenne de l’ONG, Guinée Solidarité à Bordeaux, en proposant des projets culturels liés au cinéma. Et depuis cette date, elle séjourne trois (03) mois par an en République de Guinée.


AGP/11/12/017 MYS/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro