EDITO
Une Maman dans la tourmente ? /Par Alpha Kabinet Doumbouya
Il était une fois, une vieille femme, âgée de 60 ans, plus belle que jamais. Son resplendissant visage comparé à ce ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


CHAN 2018 : Le sélectionneur du Syli local de Guinée se dit préparé mentalement pour affronter le Maroc

SommaireAccueil


Casablanca, 17 jan (AGP)- Après sa défaite (2-1) contre le Soudan lors de la première journée de la phase de poule du groupe A au compte de la 5ème édition du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) de football, le sélectionneur du Syli local de Guinée, Kanfory Lappé Bangoura était face à la presse, mardi, 16 janvier 2018, au Stade Mohamed V de Casablanca.


C’était en prélude au second match du Syli de Guinée, prévu ce mercredi, 17 janvier, à 16 H 30’.


D’entrée de jeu, Lappé Bangoura a indiqué, que la défaite contre le Soudan est restée en travers les visages de tous les guinéens. «La déception, par rapport au premier match, dont le contenu n’a pas été mauvais. A partir de là, nous avons corrigé quelques faiblesses, surtout au niveau de la défense. On n’a pas été réaliste dans ce match. Sinon ce n’était pas le résultat logique.


Parlant de son adversaire du mercredi, coach Lappé dit : «On n’a vu le Maroc jouer avec tous les avantages qu’il a, peut-être du public, et les atouts de la préparation. Mais, je pense qu’on s’est préparé mentalement. Et puis, nous viendrons très solides, puis sans complexe, surtout avec des erreurs déjà corrigées. Avec tout le respect qu’on a pour le Maroc, nous allons aborder ce match avec beaucoup de sérénité et de confiance».


A rappeler, qu’avant le début du CHAN, le Ministère des Sports, de la Culture et du Patrimoine Historique (MSCPH) avait fixé un ultimatum à Lappé. Après donc la défaite contre le Soudan, le sélectionneur guinéen a rencontré le président de Fédération Guinéenne de Football (FGF).


Est-il sous pression ?


Le technicien guinéen répond : «Retenez que le haut niveau, c’est normal qu’il ait la pression. Et moi, je suis déjà habitué. Je pense c’est des objectifs par rapport au ministère, c’est bien vrai. Mais la Guinée, je ne crois pas que ça soit la nation la plus préparée pour ce CHAN. Et je pense qu’on n’a pas mis beaucoup plus de moyen que les autres nations.


C’est normal de se fixer un objectif. Mais, je crois s’il y a un engouement autour de cette équipe, c’est moi, après la qualification de l’équipe en demi-finale en 2016.


Dans les ambitions, il faut faire mieux que 2016. Si on s’en est fait des objectifs, je dirai tant mieux. Moi, je garde la pression, c’est normal. Je ferai mon mieux par rapport à la compétition. Si ça se passe bien tant mieux. Si ça se passe pas bien c’est normal. Comme n’importe quel entraîneur, le résultat s’il n’est pas bon tu es responsable, et j’assume».


AGP/17/01/018 MKC/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro