EDITO
Une Maman dans la tourmente ? /Par Alpha Kabinet Doumbouya
Il était une fois, une vieille femme, âgée de 60 ans, plus belle que jamais. Son resplendissant visage comparé à ce ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Religion : Les capacités des leadeurs religieux de la Région de Kankan renforcées dans le domaine de la paix et la cohésion

SommaireAccueil


Conakry, 15 fév (AGP)- L’atelier de sensibilisation des leadeurs religieux pour soutenir le plaidoyer pour la participation des femmes à la promotion de la culture de la paix, à la vie politique et à la réconciliation politique, s’est tenu, mardi, 13 février 2018, à Kankan, rapporte le correspondant régional de l’AGP.


Une initiative de l’Organisation Chrétienne pour la Promotion Humaine (OCPH) Caritas Kankan, en collaboration avec ses partenaires de terrain. Cet atelier s’est tenu dans le cadre de la mise en œuvre du projet de cohésion culturelle pour la paix et la prospérité, financé par le département d’Etat américain sur l’initiative du Catholique Relief Service (CRS) en partenariat avec WANEP-Guinée et l’OCPH.


Ils sont trente six (36) leadeurs religieux, dont vingt quatre (24) Imams et douze (12) Clergés et Prêtres venant des huit (08) zones couvertes par le projet en Haute Guinée (Kankan, Kouroussa, Kignèro, Baro, Daro, Dinguiraye, Léro et Siguiri) à prendre part à cet atelier de sensibilisation.


«Cette activité a eu pour objectif, de permettre à ses leadeurs religieux de sensibiliser tous les hommes sur le rôle important que les femmes peuvent jouer dans la réconciliation politique et la résolution des conflits. Ensuite, solliciter leur soutien pour la participation des femmes à la vie politique.


Autres objectifs, indiquer aux leadeurs religieux les textes bibliques et coraniques qu’ils doivent utiliser pour leurs homélies et sermons pour sensibiliser les congrégations masculines sur le rôle important de la femme dans la vie politique et publique», a souligné Dr Robert Keïta de l’OCPH Kankan au nom de Mgr Emanuel Bélémou, Evêque du Diocèse de Kankan.


A noter, que le projet de cohésion culturelle pour la paix et la prospérité, qui a une durée de deux (02) ans, financé par le Département d’Etat américain, vise à renforcer la coexistence pacifique entre les communautés d’une part, et entre l’Etat et la société, d’autre part.


Dans sa mise en œuvre, il emploiera l’approche peuple pour peuple. Cette approche permet aux citoyens de renforcer la cohésion sociale, au sein, et permet les groupes ethniques et leadeurs d’opinion, de s’engager dans la promotion de la tolérance aux femmes, de contribuer à la réconciliation politique par leur voix.


Aux jeunes leadeurs, de collaborer pour promouvoir des élections pacifiques. Il permettra aussi aux citoyens, aux élus locaux et autorités, de renforcer leur contrat social.


AGP/15/02/018 SK/AOK/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro