EDITO
Une Maman dans la tourmente ? /Par Alpha Kabinet Doumbouya
Il était une fois, une vieille femme, âgée de 60 ans, plus belle que jamais. Son resplendissant visage comparé à ce ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Culture : Les activités du Comité d’Organisation Miss Guinée relancées

SommaireAccueil


Conakry, 19 fév (AGP)- Le conseiller juridique du Ministère des Sports, de la Culture et du Patrimoine Historique (MSCPH), Kerfala Makanéra a présidé, vendredi, 16 février 2018, dans les locaux dudit Ministère, une conférence de presse annonçant la levée de la suspension des activités culturelles du Comité d’Organisation du concours de beauté Miss Guinée (COMIGUI) sur le plan national et international, rapporte l’AGP.


A rappeler, que les activités de la COMIGUI avaient été suspendues depuis le 14 février 2017, suite à un désagrément causé lors d’un spectacle.


Dans le communiqué levant cette suspension, le ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine Historique (SCPH), Sanoussy Bantama Sow décide :


«Vu la Constitution, Article 1er, la suspension des activités du COMIGUI est levée.


Article 2, le COMIGUI fera l’objet de restructuration conformément aux dispositions de l’article 7 de la nouvelle convention.


Article 3, la convention établie en 2010 entre le Ministère de l’Information et de la Culture et le COMIGUI est abrogé dans toutes ses dispositions».


Le conseiller juridique du MSCPH, Kerfala Makanéra a souligné, qu’après la levée de cette suspension, une nouvelle convention a été élaborée dont les obligations ont été clairement définies à savoir : «C’est quoi d’abord le concours Miss Guinée ? Définir les droits et obligations de chacune des parties ? Enumérez les causes de suspension et de résiliation de la convention ? Aussi, en cas de conflit, quels sont les clauses juridictionnelles de la loi».


Selon lui, «cette convention fait savoir que la politique culturelle du gouvernement est confiée au Ministère en charge de la Culture. Et le Ministère en charge de la culture, dans la mise en œuvre de cette politique, confie un mandat à des Associations ou Entreprises culturelles légalement agréées en vertu d’un mandat pour promouvoir et développer les activités cultuelles, dont la durée de convention est de 02 ans.


Durant ce mandat, l’entreprise culturelle ou l’association culturelle est seule habilitée à organiser le concours Miss Guinée sur toute l’étendue du territoire de la Guinée et partout la Guinée doit être représentée dans les compétitions africaines et internationales. Les autres qui le fondent comme Miss ou Masters, leurs évènements se font à l’interne.


Et tout partenaire qui n’arrive pas à respecter les engagements du partenariat avec le Ministère, le département aura obligation de suspendre le contrat. Et pendant 03 mois si cette association n’est pas en mesure d’apporter des corrections qui ont été dénoncées, la convention va être résiliée.


Le Ministère en charge de la Culture apportera son soutien institutionnel en facilitant la mise à disposition d’un montant forfaitaire».


La nouvelle équipe du COMIGUI 2018 est composée des cadres du MSCPH et des anciens membres du bureau de l’organisation du concours Miss Guinée. La présidente est Johanna Barry, le vice-président est Malick Kébé.

AGP/19/02/018 TA/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro