spot_img
spot_img
spot_img
AccueilActualitéSocieteAfrique-Energie : Projet allemand pour l’électrification rurale de Madagascar

Afrique-Energie : Projet allemand pour l’électrification rurale de Madagascar

Publié le

spot_img

Conakry, 11 nov.  (AGP)- L’Allemagne a lancé la troisième phase du projet de Promotion de l’Électrification Rurale par les Énergies Renouvelables (PERER III) à Madagascar où seuls 15 pour cent de la population ont accès à l’électricité.

Couvrant la période   2022- 2025, cette phase est financée à hauteur de 7,5 millions d’euros par le ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du développement (BMZ). Et à terme, il permettra à 2 000 utilisateurs d’avoir accès à l’électricité propre.

Il s’agit également de former 30 étudiants, dont 10 femmes, en système solaire photovoltaïque et de leur trouver un emploi « adapté à leur qualification ».

Elle sera mise en œuvre à Anosy, Androy, et Atsimo-Andrefana, trois régions situées au Sud de la Grande île (surnom de Madagascar). À terme, PERER III y favorisera l’installation de 500 Kilowatts (KW) en énergies renouvelables, et permettra à 2 000 utilisateurs, dont 50 pour cent des femmes, d’avoir accès à l’électricité propre. Il s’agit également de former 30 étudiants, dont 10 femmes, en système solaire photovoltaïque et de leur trouver un emploi « adapté à leur qualification ».

Plus de 24 millions d’euros pour PERER I et II. La première phase du projet PERER (avril 2015 – mars 1019) et la deuxième (avril 2019 – décembre 2020) ont été financées respectivement à hauteur de 20,3 millions d’euros, et de 4 millions d’euros par le BMZ. Les trois phases du projet sont mises en œuvre par l’Agence allemande de coopération internationale (GIZ) en partenariat avec les autorités malgaches.

À Madagascar, seuls 15 pour cent de la population ont accès à l’électricité et cette proportion est de 6 pour cent dans les régions rurales où vit la majorité de la population malgache, selon la GIZ. Pour couvrir leurs besoins quotidiens en énergie, la majeure partie des foyers utilisent du bois de feu, du pétrole lampant, des bougies, des batteries, du charbon et des groupes électrogènes diesel, a-t-on ajouté. Cet accès limité à l’électricité freine le fonctionnement des infrastructures sociales de base comme les écoles, les centres de santé ou les administrations, surtout en milieu rural, a-t-on déploré.

AGP/11/11/022                     IC/CM

Articles récents

Séisme en Turquie et en Syrie : le bilan dépasse les 7800 morts

Conakry, 08 fév (AGP)-Dans un froid glacial, les sauveteurs mènent mardi soir une course...

Kankan : Près de 10 hectares d’une plantation d’anacardiers et d’orangers ravagés par le feu

Kankan, 08 Fév. (AGP)- Un  de feu de brousse  vient d’être signalé  dans le...

AVIS DE RECRUTEMENT

Contexte L’Organisation Non Gouvernementale (ONG) Dynamique Mutualiste (DYNAM) en Guinée, spécialisée dans le développement...

Mamou: Inauguration de plusieurs infrastructures sociales de base à Bhouria

Mamou, 07 Fev. (AGP)-  La cérémonie inaugurale du hangar du marché du distinct de...