N’zérékoré/Santé : « Pas de rupture de préservatifs masculins », affirme le DPS par Intérim de N’Zérékoré

N’zérékoré, 09 sept(AGP)- Une folle rumeur court depuis quelques jours
autour d’une prétendue rupture de préservatifs masculins dans la
commune urbaine de N’zérékoré, rapporte le correspondant régional de
l’AGP.
Les autorités sanitaires de la préfecture nient en bloc cette fausse information et imputent la responsabilité à une sage-femme travaillant pour l’association guinéenne pour le bien-être familial (AGBF).
Selon le directeur préfectoral de la santé par intérim de N’zérékoré
Dr Antonio, les préservatifs sont approvisionnés par un système
d’allocation et de réquisition. « Pour le cas de certains centres de
santé qui commandent les préservatifs sur la base de leurs
consommations moyennes mensuelles, nous validons et déposons ces requêtes à la Pharmacie Centrale de Guinée(PCG) pour qu’ils soient servis.

C’est vendredi matin que nous avons été surpris désagréablement
qu’une sage-femme travaillant pour l’association guinéenne pour le
bien-être familial(AGBF) et chargé de la planification familiale dans
cette ONG est à l’origine de cette folle rumeur selon laquelle il y
aurait une rupture de préservatifs masculins dans la commune urbaine
de N’zérékoré . Nous avons un système de gestion qui nous
permet d’éviter les ruptures et les péremptions, sur ce, les
structures qui ont des stocks importants doivent céder aux structures
en manque, Ce qu’on appelle l’ajustement négatif ou positif. Donc en
réalité il n’y a pas de rupture de préservatifs masculins dans nos
structures sanitaires », a affirmé le DPS par intérim.

A rappeler que la sage-femme qui est à l’origine de cette rumeur a été
convoquée avec sa structure l’AGBF pour des explications.

Au cours de cette réunion, le responsable de l’AGBF dans la région de N’zérékoré a démenti cette information avant de présenter des excuses aux autorités sanitaires de N’Zérékoré.

AGP/09/09/19 NM/AGK/AND/KZ


COMMENTAIRES

AGP TV