Transfert de compétences: une garantie pour le pouvoir central

Avec la fraîcheur des tous premiers mois de l’année, on respire mieux.

Tant mieux, puisqu’à part le poids de l’obscurité, les récurrents délestages dans nos quartiers ont moins d’effets sur nos sommeils.
Combien difficile de dormir dans la chaleur ?

Par ailleurs, les moustiques ne nous rendent pas les nuits faciles. Conséquence des saletés qui polluent l’environnement, par les mauvaises habitudes de mettre les ordures partout.

Pis, les eaux stagnantes des caniveaux transformés en dépotoirs, y compris les fosses sceptiques des concessions mal en point, qui refoulent le trop-plein dans la nature.

Ce spectacle désolant relève de l’incivisme des populations qui se gaussent des réglementations de la puissance publique.
Aujourd’hui, beaucoup de guinéens négligent le Devoir-Citoyen, mais se montrent trop exigeants sur les Droits élémentaires qu’ils réclament à l’état sans contrepartie.

Ils rejettent l’entière responsabilité de toutes les défaillances sur ceux qui sont à la commande, sans s’y inclure.
L’Etat est cependant régit par les principes du Droit et du Devoir. D’où, un besoin urgent de reconversion des mentalités.

La stratégie en appelle à la mobilisation, la sensibilisation et la coercition.
La restauration de l’autorité de l’Etat, plus qu’un impératif, commence par la réorganisation de la collectivité à la base.
Les quartiers et les communes, sont dans ce sens les premiers maillons à renforcer puisqu’ils constituent le relais standard entres les citoyens et le pouvoir.

Le code (révisé) des collectivités dispose de la méthodologie qu’il faut, son applicabilité par le transfert des compétences entraine en soit, l’implication et la participation des citoyens aux programmes de développement en perspective.
Le vote du 04 février dernier 2018, qui leur a permis de s’exprimer librement, s’inscrit dans cette logique. Garantir le pouvoir décentralisé des collectivités, afin d’aider à corriger les faiblesses reprochées à la hiérarchie de tutelle et à celle du pouvoir central.

Alpha Kabinet Doumbouya

COMMENTAIRES

AGP TV

Transfert de compétences: une garantie pour le pouvoir central


«Nous avions toujours demandé au gouvernement de veiller à l’application des accords sur la flexibilité des prix des produits pétroliers signés en 2006», dixit le président du SIFOG


Il nous faut un dialogue franc et structuré pour décrisper la situation sociopolitique en Guinée’’, a déclaré le président du RDC