Guinée-Economie : Alpha Condé au Port autonome de Conakry

Conakry, 4 juillet 2019 –Selon une dépêche du bureau de presse de la présidence, Le chef de l’Etat, le Pr. Alpha Condé, a visité mercredi 3 juillet 2019, les chantiers du Port autonome de Conakry (PAC) en de s’enquérir de l’état d’avancement des travaux exécutés par la société Albayrak.

Le nouveau bloc administratif de la Direction générale du Port a été l premier ouvrage visité. Il s’agit d’un bâtiment R+6 qui comportera deux parkings et des bureaux. Les travaux de ce chantier ont démarré en mars 2018 et prendront fin dans trois mois.

Le Chef de l’Etat s’est rendu ensuite au quai commercial pour apprécier le travail des deux grues de dernière génération chargées du déchargement des marchandises. La première grue a une capacité de 80 tonnes de déchargement, et la seconde en a pour 120 tonnes.

Dernière étape de la visite Présidentielle, le projet de la pénétrante ; une route de plus de 4 km qui va contourner le centre ville de Kaloum afin de désengorger cette localité des camions sortant du port. Dans le même projet, un parking de 650 camions est prévu pour débarrasser l’autoroute de l’influence des véhicules.

Tous ces travaux s’inscrivent dans le cadre du partenariat entre le gouvernement et la société turque Albayrak, pour la modernisation du Port autonome de Conakry.

Selon le bureau de presse de la présidence, les populations environnantes du port sont sorties pour ovationner le Pr. Alpha Condé.

La directrice générale du Port autonome de Conakry, Mama Aissata Aribot a soutenu que « Pour une première étape, les partenaires de la société Albayrak vont commencer par la pénétrante, une route de 4 km pour un parking de 650 camions. Ensuite, ils vont procéder à l’éclairage du Port et la réhabilitation des quais. Ils vont également sonder le chemin d’accès et le bassin portuaire d’au moins 14 mètres ».

Et le ministre d’Etat aux Transports, Aboubacar Sylla, lui, a surtout mis l’accent sur les aspects financiers de la modernisation du Port autonome de Conakry : « C’est un partenariat public-privé et la société Albayrak a signé un contrat de concession de 25 ans avec la République de Guinée pour une implication dans la gestion de ce port. Mais surtout pour son extension et sa modernisation. Il n’y a pas moins de 500 millions de dollars qui vont être investis au niveau du port. Ces partenaires ne demandent aucun franc à l’Etat guinéen. Bien au contraire, au titre du contrat de concession, l’Etat percevra une moyenne annuelle de 13 millions de dollars, y compris tous ces investissements qui vont être faits pour que notre port soit un hup sous-régional compétitif ».

Au terme de la visite-évaluation, le Président Alpha Condé a expliqué l’importance du projet de modernisation du Port autonome de Conakry : « Nous félicitons la société Albayrak, parce qu’elle est allée au-delà de son engagement. Conakry est très encombrée, parce qu’il y a trop de camions. Mais avec la contournante, aucun camion et les citernes ne pourront plus entrer en ville. A partir du pont 8 novembre, ces camions et citernes prendront la contournante qui va être faite, pour rentrer au Port. Qu’il s’agisse des camions citernes ou les camions à conteneurs, aucun ne rentrera en ville. Ensuite, ils vont augmenter les quais pour qu’on en ait de nouveaux bateaux. Pour cela, il faut qu’on ait une grande capacité. En faisant plusieurs quais, cela permettra à plusieurs bateaux de venir en même temps. Comme maintenant, il y a des grues qui peuvent prendre jusqu’à 120 tonnes, cela va accélérer le travail. Comme on l’a dit, aucun travailleur ne sera licencié. Mais chacun va être spécialisé dans son travail. Les dockers vont jouer leur rôle de docker ».

BPP/AGP/BDS

COMMENTAIRES

AGP TV

Transfert de compétences: une garantie pour le pouvoir central


«Nous avions toujours demandé au gouvernement de veiller à l’application des accords sur la flexibilité des prix des produits pétroliers signés en 2006», dixit le président du SIFOG


Il nous faut un dialogue franc et structuré pour décrisper la situation sociopolitique en Guinée’’, a déclaré le président du RDC