Guinée-Economie : lancement du Projet de Développement Agricole Intégré de Guinée PDAIG

Conakry, 10 juil(AGP)- La ministre de l’Agriculture, Hadja Mariama Camara, a lancé, mercredi, 10 juillet 2019, le Programme de Développement Agricole Intégré de Guinée (PDAIG).

Le PDAIG, d’une durée d’exécution de cinq (5) ans (2019-2023), est financé par le groupe de la Banque Mondiale, pour un montant global de 43 millions de dollars américains. Il est placé sous la tutelle du ministère de l’Agriculture et exécuté par l’unité de Coordination du Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO).

L’objectif du programme, est d’accroitre la productivité agricole et l’accès au marché pour les producteurs et les Petites et Moyennes Entreprises (PME) agricoles, dans les chaines de valeurs sélectionnées des zones à fortes potentialités agricoles.

Le projet portera sur cinq (5) chaines de valeurs agricoles qui sont importantes en termes de production, de sécurité alimentaire, de création d’emplois et de revenus pour les paysans.

Il s’agit du riz, du maïs, de la volaille (aviculture), de la pomme de terre et de la pisciculture (poissons frais et fumés) et couvrira 10 préfectures à savoir : Siguiri, Mandiana, Boké, Labé, Dalaba, Beyla, Pita, Dinguiraye, Dubréka et Coyah.

A cette occasion, le Coordinateur du PDAIG, Dr Boubacar Diallo, a indiqué que la mise en œuvre de ce projet contribuera à l’augmentation de la productivité agricole, grâce à l’intensification d’une mécanisation durable, adaptée au changement climatique et à une gestion efficace de l’eau. Il y a également l’amélioration de la transformation et de la commercialisation des produits agricoles en connectant les agriculteurs aux marchés afin de les intégrer aux chaines de valeurs ciblées.

« Dans les cinq (5) chaines de valeurs sélectionnées (riz, maïs, pomme de terre ; l’aviculture et la pisciculture), les possibilités de marché existent et des gains de productivité sont réalisables grâce à l’adoption de technologies améliorées, à une meilleure gestion de l’eau et au renforcement des liens entre tous les acteurs.

Ce qui pourrait encourager l’autonomisation des femmes et attirer les jeunes vers l’agro-industrie moderne » souligne le Coordinateur du PDAIG.

Pour la représentante de la Banque Mondiale à cette cérémonie, Mme Mariame Altine Mahmane, le PDAIG vient compléter le portefeuille de la Banque Mondiale en Guinée qui est composé de 16 projets et programmes et un (1) appui budgétaire.

« Le volume des engagements financiers du groupe de la Banque Mondiale en Guinée a triplé, passant de 485 millions de dollars (2012-2017), à 1,5 milliard de dollars pour la période 2018-2023, dont 20% du montant qui seront investis dans le secteur agricole », a-t-elle précisé.

Et selon la ministre de l’Agriculture, le démarrage de ce projet cadre parfaitement avec le Programme National de Développement Economique et social (PNDES) et avec l’Initiative présidentielle pour le développement de l’Agriculture guinéenne.

Hadja Mariama Camara a loué les efforts de la banque mondiale dans le cadre de la lutte contre la pauvreté en Guinée et de l’accompagnement du secteur agricole.


AGP/10/07/019 AND/ABD/KZ

COMMENTAIRES

AGP TV

Transfert de compétences: une garantie pour le pouvoir central


«Nous avions toujours demandé au gouvernement de veiller à l’application des accords sur la flexibilité des prix des produits pétroliers signés en 2006», dixit le président du SIFOG


Il nous faut un dialogue franc et structuré pour décrisper la situation sociopolitique en Guinée’’, a déclaré le président du RDC