Guinée-Infrastructures : Près de 500 milliards de fg pour des infrastructures des 7 régions administratives.

Conakry, 5 aout 2019 ( AGP)- Chacune des 7 régions administratives du pays a déjà reçu sa dose d’investissement-2019 pour les infrastructures sociales de base.

Selon la présidente du Conseil d’Administration de l’Agence Nationale de Financement des Collectivités ( ANAFIC), environ 491.924.250.000 fg ont été décaissé et reparti entre les préfectures composant les 7 régions administratives de la guinée.

Ce montant de près de 500 milliards de fg, représente les budgets alloués aux collectivités et régions de la Guinée profonde ou des plans de réalisation des infrastructures sont initiés à la base. Puisqu’au-delà du fonds national de développement local tiré des 15% des recettes minières et géré par l’ANAFIC , des allocations spéciales, qui varient entre 1 milliards 350 millions à 2 milliards 600 millions de fg, ont été accordées depuis février 2019, à chaque Maire des collectivités.

Selon la présidente du CA de l’ANAFIC, tous les Maires des grands centres ont reçu chacun une somme qui varie entre 2 milliards 500 millions et 2 milliards 600 millions de fg. Madame Christine Sagno a même fait éclater le montant de 491 milliards 924 millions de fg entre les 7 régions administratives.

Par exemple si la Région Administrative de Kindia se tape 72 milliards 317 millions de fg , la Région de Labé bénéficie de 70 milliards 383 millions de fg pour des infrastructures à réaliser. La Région Administrative de Boké décroche 55 milliards 960 millions de fg contre 48 milliards 794 millions de fg accordés à la Région Administrative de Mamou composée des préfectures de Mamou, de Dalaba et de Pita. Et dans ce lot, la préfecture de Pita a reçu 16 milliards 869 millions de fg pour réaliser 31 infrastructures. En Haute Guinée, la Région Administrative de Kankan et ses préfectures ont obtenu 92 milliards 353 millions de fg dont 24 milliards 869 millions de fg accordés à la préfecture de Siguiri victime des impacts de l’exploitation de l’or. Et quand la Région Administrative de Faranah au centre du pays, bénéficie de 58 milliards 483 millions de fg dont plus de 12 milliards de fg affectés à la préfecture de Dabola, en Guinée Forestière, la Région Administrative de Nzérékoré et les préfectures qui la composent ont eu 93 milliards 630 millions de fg dont plus de 19 milliards de fg donnés à la préfecture de Macenta pour des infrastructures à réaliser. Des préfectures comme Coyah( plus de 8 milliards de fg obtenus) et Dubreka ( plus de 12 milliards de fg reçus) ont déjà organisé les poses des premières pierres des infrastructures programmées sur le littoral guinéen par les autorités et les responsables de l’ANAFIC. Une préfecture comme Boffa( 1ERE ville administrative et chrétienne du pays) doit opter pour une gestion rationnelle des 11 milliards 721 millions de fg pour sortir de la crise des infrastructures socioéconomiques de base. Plusieurs sous préfectures de Boffa sont en souffrance. Les vastes domaines rizicoles sont actuellement touchés par la remontée saline. Des ouvrages de protection des zones de cultures sont à construire sur la base des fonds alloués à la préfecture. Même élan dans la Région Administrative de Kindia ou la préfecture de Télimélé est invitée à investir les quelques 18 milliards de fg obtenus dans la construction de 33 infrastructures dont les routes et pistes rurales impraticables. Une mission de contrôle et d’évaluation des travaux financés à coups de milliards de fg, est attendue prochainement sur les différents chantiers des régions et collectivités.

AGP-BDS

COMMENTAIRES

AGP TV