Koubia : Des intrants agricoles exonérés pour un jeune cultivateur

Koubia, 10 juin (AGP)- Pour son dynamisme, un diplômé de l’Université Guinéenne vient de bénéficier de l’exonération d’intrants agricoles de la part de l’Etat Guinéen, rapporte le correspondant de l’AGP à Koubia.

Baldé Mamadou Saliou, diplômé en histoire des relations Internationales de l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia Conakry, a opté pour l’agriculture. A son retour au village natal, Kounantou, situé à 5 Km du Chef-lieu de la Préfecture dans la Commune Urbaine de Koubia, Mamadou Saliou Baldé s’est investi dans la culture de gingembres et d’anacardiers.

‘’Mon premier résultat a été une leçon, car je peux le qualifier d’échec vu l’absence d’expertise à l’époque, mais ma seconde expérience m’a donnée du courage’’ nous a confié le jeune Mamadou Saliou Baldé.

Après 3 ans d’expériences, Mamadou Saliou Baldé a trois (03) domaines aménagés aujourd’hui à Koubia, pour différentes cultures dont le Gombo, la Pomme de terre et les Haricots sur neuf (09) hectares.

Diplômé sans emploi il ya quelques années, Ce jeune universitaire est actuellement président de l’association des volontaires pour le développement de l’agriculture en Guinée (AVDAG). Il est certifié par plusieurs formations sur l’entreprenariat. En 2018 il a été invité par J’AWARDS, une association qui œuvre pour le changement positif en Guinée.

Aujourd’hui son association a des antennes agricoles à Dubréka, Forécariah, Tougué et Dalaba. A ce jour Mamadou Saliou Baldé a créé 24 emplois directs et 30 emplois indirects. Par cette initiative l’Etat Guinéen reconnait le résultat de ses activités en exonérant ses produits agricoles.

En 2019, il a été reconnu meilleurs producteur de pomme de terre à Dalaba.

« J’invite les jeunes à bondir sur les opportunités, à créer leurs propres entreprises et à s’éloigner les politiciens » a recommandé Mamadou Saliou Baldé.

Selon lui les produits sont vendus en Guinée, au Sénégal et au Mali. Le Jeune diplômé de l’Université de Sonfonia doit être un modèle à suivre pour des nombreux jeunes sans emploi. Après leur cursus solaires, certains jeunes diplômés des Universités Guinéennes se retournent vers l’agriculture.


AGP/10/06/019 MAD/AND

COMMENTAIRES

AGP TV