spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
AccueilActualitéSocieteBoké: Lancement de la 3ème phase du projet d’appui à l’autonomisation de...

Boké: Lancement de la 3ème phase du projet d’appui à l’autonomisation de 100 femmes

Publié le

spot_img

Boké, 09 Fév. (AGP)- L’ONG Rassemblement des Jeunes Leaders de Guinée (RJLG), sous financement de la Foundation ALCOA, a procédé ce vendredi, 9 février 2024, au lancement officiel du Projet d’appui à l’effet de contribuer à l’autonomisation des Femmes vulnérables et des corps de métiers des localités minières de Boké-centre, Kamsar, Kolaboui et Sangarédi dans la préfecture de Boké.

C’est le secrétaire général de la Commune urbaine de Boké, Mamadouba Yakha Camara, au nom des autorités locales de Boké, qui a lancé les travaux.

Le présent projet qui entre dans sa troisième phase, touche 100 femmes faisant carrière dans la couture, la coiffure, la saponification, la Pâtisserie, les activités génératrices de revenus ainsi que des groupements maraîchers au nombre de 10 dont quatre (04) à Boké-ville, 2 à Kamsar, 2 à Kolaboui et à Kamsar.

Lançant le projet, le Secrétaire général de la commune urbaine de Boké, Mamadouba Yakha Camara apprécie  cette initiative qui vise à accompagner et à rendre autonomes les femmes qui, d’ailleurs, portent la moitié des charges familiales.

Pour lui, tout métier constitue un espoir ouvrant la voie à l’indépendance, à la dignité et à l’autonomisation. Il leur a demandé de relever les manches pour prendre leur destin en main en apprenant un métier pouvant les libérer de la prostitution.

Et d’inviter l’ONG RAJLG à élargir son champ d’action au profit des autres collectivités qui regorgent de potentialités à valoriser.

Selon la directrice Exécutive de l’ONG RJLG, la première phase a permis d’aider cinquante (50) jeunes filles de 18 à 25 ans dans la préfecture de Boké.

Durant la deuxième phase, poursuit Foulématou Camara, nous avons accompagné 75 personnes issues des corps de métiers et cette année (2024), 100 personnes plus 10 groupements maraîchers.

Plus loin, elle rassure que d’autres structures féminines nécessiteuses seront outillées et accompagnées dans leurs secteurs respectifs afin de lutter de manière efficace contre la pauvreté en milieu rural.

A l’occasion, la directrice exécutive de l’ONG RJLG a prodigué d’utiles conseils aux bénéficiaires tout en les exhortant à accorder le maximum de sérieux à ce projet d’envergure.

Présentes à la rencontre, Mme Binta Coumbassa et Foulématou Soumah, bénéficiaires ont tour à tour exprimé la gratitude de leurs collègues envers l’ONG donatrice avant de s’engager à honorer la confiance placée en elles.

A noter que le projet dont il s’agit, va considérablement réduire le taux de stress et de précarité de plusieurs femmes qui, dans un passé récent, éprouvaient d’énormes difficultés dans l’encadrement de leurs enfants.

AGP/09/02/024           MMC/CM 

Articles récents

Kissidougou/Justice : Le nouveau procureur de la République échange avec les OPJ sur la gestion des procédures

Kissidougou, 27 Fév(AGP)- Installé le mois dernier dans ses fonctions de procureur de la...

Labé : Reprise timide des activités économiques en ce 2ème jour de grève

Labé, 27 Fév(AGP)- Contrairement à la journée du lundi, 26 Février, le constat fait...

Koubia : Des cailloux tombent mystérieusement sur des bâtiments à Madina-Doubhel

Koubia, 27 fev(AGP)-Madina-Doubhel est un village situé à 3 km du centre-ville de Koubia....

Forécariah : ‘’ Avant cette grève nous étions déjà en retard dans les programmes scolaires’’, déplore le principal du Collège Fodé Khatibi Touré

Forécariah, 27 Fév(AGP)- La grève lancée par le mouvement syndical guinéen a impacté les...