spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
AccueilActualitéSocieteBoké-Mines : Le Cabinet IDR lance une étude sur l’élaboration du Plan...

Boké-Mines : Le Cabinet IDR lance une étude sur l’élaboration du Plan de gestion intégrée du paysage du district de Boulléré

Publié le

spot_img

Boké, 14 mai. (AGP)- Le cabinet baptisé Ingénierie en Développement Rural (IDR) a procédé ce mardi, 14 mai 2024, au lancement officiel d’un atelier axé sur la réalisation d’un Plan de gestion intégrée du paysage du district de Boulléré (Sangarédi) situé entre les concessions minières de la CBG et GAC, déterminées à poursuivre les activités de gestion durable des impacts cumulés des entreprises minières dans la région administrative de Boké. C’était en présence des autorités locales.

C’est à la suite d’un processus d’élection par la Chambre des Mines de Guinée (CMG) que le Cabinet IDR est entré en contact avec le Réseau Environnement Bauxite (REB) qui a récemment signé un contrat de prestation de services avec la Chambre des Mines de Guinée.

Dans son souhait de bienvenue, le président de la délégation spéciale de Sangarédi, Colonel Abdoulaye Barry,  a indiqué que le choix du district de Boulléré permettra de résoudre plusieurs difficultés auxquelles sont confrontés les habitants de cette contrée.

Selon  la présidente du REB, Aïssatou Bobo Diallo,  ce projet vient répondre aux préoccupations des parties prenantes en matière   de  protection de la biodiversité dans la région de Boké. Une manière de mieux contribuer à la gestion des impacts cumulatifs de l’exploitation minière. Et pour y arriver, elle sollicite l’implication des autorités locales, les communautés des villages d’accueil ainsi que les services techniques déconcentrés.

De son côté, l’inspecteur régional de l’environnement et du développement durable, Capitaine N’Faly Camara,  a  insisté sur la restauration du couvert végétal,  en appréciant l’implication des entreprises extractives dans la lutte contre le dérèglement et les changements climatiques qui guettent l’humanité tout entière. Et d’espérer que ce projet  sera à la fois un document de référence et une arme de combat pour les services techniques à tous les niveaux.

Le processus de contrat qui sera mis en œuvre par le Cabinet IDR,  dit-on, se déroulera sur une période de huit (08) mois.

Dans son exposé liminaire, Dr Mamadou Billo Barry, Consultant-Expert-IDR créé en 2021, a largement décliné les activités phares du projet. C’est dire qu’après cet atelier, le Cabinet IDR procédera à la revue documentaire et  à l’approfondissement du diagnostic.

Ensuite, suivra la phase consultations publiques pour identifier les enjeux prioritaires, des missions d’observation sur le terrain, réalisation de la cartographie du relief et des pentes, l’identification et la validations des activités pilotes du projet, la restauration des têtes de sources et forêts galeries, la protection de cultures fruitières et maraîchères entre autres.

Ouvrant l’atelier, le sous-préfet adjoint de Sangarédi, Saliou Baba Camara, a demandé  l’implication effective de l’ensemble des parties prenantes pour la réussite du projet  qui vise à créer un environnement vital pour la  population de Boulléré.

Selon les organisateurs, les principales parties prenantes de cette étude sont  les autorités locales, représentants des districts et villages, services techniques déconcentrés (Environnement, mines, aménagement du territoire, agriculture et élevage ainsi que les sociétés minières notamment, CBG (Compagnies des Bauxites de Guinée), GAC (Guinée Alumina Corporation), AMR (Alliance Minière Responsable), AMC (Alliance Mining Commodities), Belair Mining, SMB, Dynamic Mining et COBAD (Compagnie des Bauxites de Diandian).

Au sortir de l’atelier, le vice-président du REB, Moussa Thiam rassure que  tout le monde est  déterminé  à barrer la route aux destructeurs de la biodiversité en vue de lutter efficacement contre  l’avancée du désert.

La fin de la cérémonie a été marquée par une série de présentation des thématiques de l’atelier, suivie des débats sur les enjeux de développement socio-économique de la zone, la problématique de conservation de la biodiversité et de gestion durable des ressources naturelles, les réalisations triangulaires mines, communautés et ressources naturelles, la pertinence de l’approche paysage, les orientations et le calendrier de leur mise en œuvre.

AGP/14/05/024                         MMC/CM/AND

 

Articles récents

ÎLE DE KASSA : LE MINISTRE DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION, FANA SOUMAH, RELANCE LES PROGRAMMES DE LA RADIO RURALE

ÎLE DE KASSA : LE MINISTRE DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION, FANA SOUMAH,...

Guinée/CNSS : le versement des pensions de retraite de juin 2024 débute le mardi 04 juin (communiqué)

Conakry, 29 mai (AGP)-Dans un communiqué en date du mercredi, 29 mai 2024, la...

Guinée/Médias: Le ministre Fana Soumah sur l’Ile de Kassa pour relancer la radio rurale

Conakry, 29 Mai (AGP)- A la tête d’une forte délégation, le ministre de l'information...

Erdogan accuse l’Occident de complicité dans les atrocités israéliennes à Gaza

ISTANBUL, 29 mai. /TASS/. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a accusé les États-Unis...