spot_img
spot_img
spot_img
AccueilActualitéSocieteConakry-Administration: Les membres du bureau exécutif de l’ANCG élus

Conakry-Administration: Les membres du bureau exécutif de l’ANCG élus

Publié le

spot_img

Conakry, 1er oct. (AGP)- Réunis en assemblée générale extraordinaire du 29 au 30 septembre 2022 à Conakry,  les maires des 362 communes urbaines et rurales de Guinée ont procédé  à l’élection des membres du bureau exécutif de  leur organisation dénommée Association Nationale des Communes de Guinée (ANCG).

Ils sont au total 31 membres de ce nouveau bureau dont une femme. Le poste du 2ème vice-président a été confié à M. Mamadouba Tos Camara,  maire de la commune de Matoto.

Présent  durant toute la première journée de ce jeudi 29 septembre, le Directeur général de l’Agence Nationale de Financement des Collectivités (ANAFIC), a salué la sérénité qui a caractérisé les travaux. M. Sékou Mawa Touré a ensuite invité les maires à plus de mobilisation des ressources dans leurs localités respectives.

“Au nom de l’ANAFIC, nous voudrons ici vous féliciter pour la conduite des travaux, mais aussi féliciter les nouveaux membres du bureau exécutif de l’ANCG. Aussi réaffirmer l’engagement de l’ANAFIC à accompagner le processus de développement local en République de Guinée à travers des actions que vous allez identifier dans vos différents PAI (plan annuel d’investissement). Nous sommes dans la dynamique d’accompagner l’association nationale des communes de Guinée. Je profiterai de l’occasion pour remercier le gouvernement et particulièrement,  M. le ministre de l’administration du territoire et de la Décentralisation qui a bien voulu,  à travers un décret  du président République, du 30 décembre 2021, faire de l’ANAFIC l’unique instrument de financement de la décentralisation  et du du développement local ; en mutualisant les 3 fonds. Je veux parler du fonds national du développement local (FNDL), du fonds  de développement économique local (FODEL) mais aussi du  fonds de développement des communes de Conakry (FODECCON). La vision est que les communes puissent bénéficier des maximums de ressources pour pouvoir harmoniser les ressources planifiées  dans PAI permettant de se développer.

C’est un processus qui demande l’implication de tous et de chacun. Qui parle de développement parle de ressources. Depuis les temps,  on sait bien que l’ANAFIC certes, ce sont  des ressources mises  à la disposition à travers un dispositif mis en place ;  mais il faudrait et surtout que les collectivités que vous êtes, que vous puissiez mobiliser les ressources endogènes.

Mais nous avons tendance à négliger ce facteur, et  nous focaliser sur des ressources mises à disposition. Je pense que c’est une chose. Mais pour nous,  la plus importante c’est l’appropriation du processus à travers la mobilisation des ressources endogènes qui va aider les collectivités à mieux être structurées et faire face au développement auquel elles aspirent. Nous souhaitons que ce nouveau bureau organise mieux l’ANCG et les structures pour que les demandes soient bien structurées, pour qu’à notre tour nous puissions mettre à disposition les ressources, vous permettant de mener des actions au bénéfice des populations bénéficiaires” a expliqué  le DG de l’ANAFIC.

AGP/1er /10/022                IC/CM

Articles récents

Labé/Culture : Ouverture de la 3ème édition de la foire régionale, Sidiki Diabaté à l’honneur

Labé, 05 Nov(AGP)- La structure MID PROD a lancé la 3 ème édition de...

LE GOUVERNEUR DE LA REGION DE KINDIA PARTAGE DES POUBELLES

Ibrahima Kalil CONDE gouverneur de la région de Kindia, Procède à la répartition des...