spot_img
spot_img
spot_img
AccueilActualitéSocieteConakry/Kaloum: Des femmes de Kaloum sensibilisées sur les voies de recours en...

Conakry/Kaloum: Des femmes de Kaloum sensibilisées sur les voies de recours en cas de violences à leur encontre

Publié le

spot_img

Conakry 1er nov (AGP)- Une journée de sensibilisation sur les Droits des femmes s’est tenue lundi 31 octobre 2022 dans la salle de conférence de la Mairie de Kaloum sous la présidence de la directrice communale de la promotion féminine, de l’enfance et des personnes vulnérables, Mme. Kalègbè Soumah. C’était  en présence d’une représentante du Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme,  Hadja Aissata Daffé.

Cette journée de sensibilisation s’inscrit dans le cadre de l’assistance judiciaire aux victimes des Violences Basées sur le Genre (VBG).

Dans son intervention, l’honorable Hadja Aïssata Daffé a indiqué: « C’est une mission du ministère de la  Justice avec le soutien du PNUD pour nous permettre de faire cette sensibilisation sur les actes administratifs et pour sensibiliser aussi des victimes des VBG, afin de leur apporter une assistance judiciaire ».

Poursuivant,  elle mentionne que «  pratiquement les femmes ne sont pas informées et elles ne connaissent pas l’importance des actes administratifs à savoir : l’extrait acte de naissance,  acte de mariage,  et acte de décès, et sur les violences, là où elles doivent avoir l’assistance et de protection.

Donc il fallait venir expliquer ça, l’importance d’avoir un extrait de naissance. Pourquoi prendre l’acte de mariage notamment  en cas de décès du mari, les avantages que tu peux avoir sur l’héritage et la pension.  C’est pourquoi aujourd’hui nous sommes là pour essayer de sensibiliser pour ne pas que les femmes donnent leurs filles en mariage précoce mais aussi d’exiger à ce que la fille vienne  à l’Etat civil pour prendre l’acte de mariage. Il y a aussi le problème  d’harcèlement sexuel en milieu scolaire, mais aussi dans les foyers ».

Elle a ajouté que la mission ne se limite pas seulement à Conakry mais elle se déploiera  aussi à l’intérieur du pays », a expliqué Aissata Daffé.

De son côté,  la directrice communale  de la promotion féminine, de l’enfance et des personnes vulnérables, a fait savoir que la naissance d’un enfant n’est pas seulement l’affaire de sa famille mais l’affaire de la nation, donc dit-elle il faut lui doté des documents légaux  surtout des extraits d’actes de naissance biométriques.

AGP/01/11/022      DAC/TM/AND

Articles récents

Guinée/Procès des événements du 28 septembre : ‘’Ce n’est pas par peur d’affronter les débats que le président Dadis s’est…’’, Me Antoine Pépé Lamah

Conakry, 05 déc(AGP)- Interpelé sur le renvoi de l’audience, l’un des avocats de l’ex président...

Mandiana/Forum des jeunes : Plus de 90 jeunes venus des régions de Kankan et Faranah prennent part aux travaux ouverts ce lundi

Mandiana, 05 Déc(AGP)- Le gouverneur de la région administrative de Kankan, général à la retraite,...

Guinée/Santé : Tenue d’un séminaire d’appropriation des documents harmonisés et validés de la Prévention et Contrôle des Infections (PCI)

Un séminaire d’appropriation des documents harmonisés et validés de la Prévention et Contrôle des...

N’zérékoré/société : La population de Kobela sensibilisée sur l’abandon des MGF et des violences basées sur le genre

N’Zérékoré, 05 Déc(AGP)- L'inspection régionale de l'Action sociale, de la promotion féminine et des personnes...