spot_img
spot_img
spot_img
AccueilActualitéSocieteConakry : Ouverture de l’atelier national des activités du projet de Gestion...

Conakry : Ouverture de l’atelier national des activités du projet de Gestion des zones marines et côtières de l’Afrique du Nord et de l’Ouest en Guinée

Publié le

spot_img

Conakry, le 03 nov(AGP)-l’Inspecteur général du Ministère de la Pêche et l’Economie Maritime (MPEM), Koliano Mamady Luc, a présidé mercredi, 02 novembre 2022, à Conakry, l’ouverture de l’atelier national des activités du projet de Gestion des Zones Marines et Côtières de l’Afrique du Nord et de l’Ouest (GMES-Africa / MarcNoWA).

L’atelier vise à présenter l’objectif du projet et d’informer sur les produits et services en vue de faciliter la synergie entre les parties prenantes nationales.

Dans sa communication, la Directrice Nationale de la Pêche Maritime (DNPM), Fatoumata Saran Sylla, a inscrit cet atelier dans le cadre, du prolongement des initiatives précédentes, la Surveillance Mondiale de l’Environnement et la Sécurité en Afrique (GMES-Africa phase 1) qui a permis à consolider les acquis du projet MESA et à améliorer l’utilisation des services d’Observation de la Terre (OT) sur le continent.

Pour sa part, le coordinateur du projet (MarcNoWA), Modio Abaka Brice Hervé, à rappeler, qu’ils avaient constaté depuis six (06) ans, que le secteur de la pêche était confronté à des difficultés et avait aussi besoin de  relever le défi sur le plan de l’environnement marin et côtier, dont les données de l’Observatoire de la Terre (OT) dans sa première phase a permis de mettre en place des différents  services, afin de permettre, à toutes les parties prenantes et les utilisateurs d’avoir une compréhension commune des objectifs et des mécanismes de mise en œuvre du projet en vue de contribuer efficacement à la réalisation de ses objectifs.

Dans son discours d’ouverture, le représentant de Madame la ministre de la Pêche, l’Inspecteur général du (MPEM), Koliano Mamady Luc, a signalé, que cette cérémonie qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de MarcNoWA pour laquelle, aucun pays membre n’est en marge des menaces que subissent les ressources halieutiques par la surexploitation dont l’un des principaux facteurs est la pêche illicite, Non déclarée et Non réglementée (INN).

Les activités illégales que mènent les navires de pêche industrielle et les pêcheurs artisanaux dans les eaux mondiales en générale et celles sous juridiction guinéenne en particulier contribuent à l’effrontément des stocks. A-t-il conclu.

AGP/03/11/022        KM/ABD

Articles récents