spot_img
spot_img
spot_img
AccueilActualitéSocieteConakry/Religion : le respect du circuit administratif au centre d’une concertation des...

Conakry/Religion : le respect du circuit administratif au centre d’une concertation des religieux

Publié le

spot_img

Conakry 06 oct (AGP)- l’inspection régionale des affaires religieuses de la ville de Conakry a rencontré mercredi, 05 octobre, les membres des bureaux communaux des affaires religieuses des six (6) communes de Conakry dans la salle de Conférence du Gouvernorat de Conakry.

Organisée sous l’égide de la Gouverneure de la ville de Conakry, M’Mahawa Sylla, cette concertation des religieux de la zone spéciale  de Conakry vise à corriger le circuit  des différents courriers administratifs au profit de la base au sommet et non l’inverse qui crée actuellement des polémiques dans les milieux religieux en Guinée.

Pour  l’inspecteur régional des Affaires religieuses de la ville de Conakry, El- hadj Aboubacar FOFANA, tous les courriers provenant des communes doivent passer par  l’inspection régionale des affaires religieuses de Conakry  pour  être transmis  aux destinateurs. Elle joue le rôle d’interface entre les collectivités(communes) ou lieux de cultes (mosquées, Églises) et le Secrétariat Général des Affaires Religieuses.

Le chef de Cabinet par intérim du Gouvernorat de la ville de Conakry, Hawa CAMARA, et le conseiller à la gouvernance, Mamadou Samba DIALLO, ont au nom de la première autorité de la ville de Conakry salué l’initiative de l’inspection régionale des Affaires religieuses de Conakry dont la volonté peut être taxée de novatrice quand on sait qu’il s’agit d’instaurer de la discipline dans la circulation des lettres administratives dans les milieux religieux de la Capitale.

Ils ont recommandé une large explication de la déontologie des sermons de vendredi en organisant des rencontres avec les imams de Conakry et que- les autres inspections régionales du pays emboîtent le pas.

Pour El-hadj Yacouba CAMARA membre du bureau de l’inspection régionale des Affaires religieuses de la ville de Conakry, le serment est sacré et impersonnel dans lequel,” il faut éviter d’outrepasser le sujet ou en revanche de nommer quelqu’un dans un sermon » a confié El-hadj Yacouba.

A rappeler que, la rencontre a lancé un appel pressant aux associations religieuses évoluant à Conakry de se faire enregistrer officiellement auprès des ligues des Affaires religieuses des communes respectives de Conakry qui à son tour déposeront leurs listes à l’inspection régionale des Affaires religieuses de la ville de Conakry.

AGP/06/10/022/   MYS/ABD

 

Articles récents