spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
AccueilActualitéSocieteConakry/Rentrée des classes : Faible affluence des élèves dans les écoles (Constat)

Conakry/Rentrée des classes : Faible affluence des élèves dans les écoles (Constat)

Publié le

spot_img

Conakry 04 oct (AGP)- Elèves et enseignants ont repris ce mardi 04 octobre, le chemin de l’école sur toute l’étendue du territoire national.

Si du côté des autorités éducatives, on affirme que toutes les dispositions sont prises pour la bonne ouverture des classes, les élèves, eux, ont brillé par leur absence dans de nombreuses écoles de la capitale.

Au lycée 02 0ctobre, dans la commune de Kaloum,  la présence des élèves est faible. Selon le proviseur de ce Lycée, sur un effectif de 1370 élèves, seulement 250 ont répondu présent. Le proviseur se réjouit toutefois de la présence effective des enseignants.

Au lycée-collège 1er Mars dans la commune de Matam, l’engouement n’est pas de taille.

Pour Mamadou Dian Diallo, enseignant chargé des cours d’Anglais, malgré la faible affluence des apprenants,  l’ouverture des classes est désormais effective.

« Les autorités de l’école et du quartier, les parents d’élèves, la DCE ainsi que le ministre de l’éducation étaient là pour lancer officiellement l’ouverture des classes dans notre école. Cela s’est passé entre 8h et 9 heures dans les bonnes conditions. Pour ce qui concerne nous les enseignants,  sur les 34 programmés,  presque tout le monde a  répondu à l’appel, les encadreurs eux sont venus au grand complet, les salles sont prêtes seulement il n y a pas eu  d’affluence chez les élèves, cela peut être dû au manque de moyens des parents, mais avec les jours à venir nous espérons voir le nombre total de nos élèves.

Mes sentiments sont les meilleurs, d’abord le fait de reprendre mon travail  ça me fait revivre après tant de repos et que l’environnement là est notre milieu. Aujourd’hui nous avons assez de défis à relever et quand je retrouve mes amis ça me donne plus d’énergie. Avant la reprise, nous avons pu tirer de leçons par rapport  aux échecs de l’an passé, mais nous avons constaté que c’est une refondation et que nous devons tous marcher sur les  pas des autorités de la transition  et accompagner les enfants dans ce sens, c’est à dire relever le bas niveau des élèves », a-t-il souligné.

AGP/04/10/022               TY/DAC/AND

 

Articles récents

Boké-Education: 11 écoles primaires de la commune urbaine entièrement rénovées par la fondation Wazni et l’UMS

Boké, 30 mai. (AGP)- Le Groupe UMS et de la Fondation Wazni ont bouclé...

USA : une infirmière licenciée pour ses propos sur « un génocide à Gaza »

Une infirmière a été licenciée par un hôpital de la ville de New York...

MATOTO : LE PRÉSIDENT DE LA DÉLÉGATION SPÉCIALE DRESSE UN CONSTAT AMER APRÈS SA VISITE AU MARCHÉ DE SANGOYAH

MATOTO : LE PRÉSIDENT DE LA DÉLÉGATION SPÉCIALE DRESSE UN CONSTAT AMER APRÈS SA...

Kérouané : Les métiers des jeunes du secteur informel valorisés

Kérouané,  30 mai. (AGP)- Les apprentis qualifiés de la commune urbaine de Kérouané auront désormais...