spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
AccueilActualitéSantéConakry/Santé : La fermeture des points de vente de médicaments ne fait...

Conakry/Santé : La fermeture des points de vente de médicaments ne fait pas l’affaire de tous ! (micro trottoir)

Publié le

spot_img

Conakry, 20 sept(AGP)-Les autorités de la transition ont lancé une vaste opération de fermeture de pharmacies et cliniques non agréées sur toute l’étendue du territoire national. Des voix s’élèvent pour désapprouver cette décision qui passe mal chez nombreux citoyens.

C’est le cas de dame Sira Traoré, mère de famille.  « Je trouve l’affaire-là très compliquée. Ce que l’Etat doit savoir,  toutes les personnes n’ont pas les mêmes  moyens de subsistance. L’Etat devrait d’abord baiser les prix des médicaments à la pharmacie avant d’interdire la vente sur le marché noir ».

Et une autre de s’interroger : « Comment les citoyens des localités qui ne disposent pas de pharmacies agréées vont être approvisionnés en médicaments quand on sait que les centres de santé ne sont pas ravitaillés en produits pharmaceutiques ».

Cependant d’autres estiment que la fermeture des points de vente de médicaments est nécessaire pour la santé publique.

Oumar Cissé, « les produits de la pharmacie sont chers mais sont plus efficaces. Les pharmaciens qui vendent ces produits sont des spécialistes qui peuvent aussi conseiller les patients sur le mode d’utilisation du médicament acheté ».

AGP/20/09/022               AD/AND

 

Articles récents

Guinée/Incendie de l’Entrepôt de l’EDG: Le PM rassure l’ouverture d’une enquête

Conakry, le 13 avril 2024 - Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, accompagné des...

𝐊𝐈𝐍𝐃𝐈𝐀 : E𝐓𝐀𝐓 𝐃’𝐀𝐕𝐀𝐍𝐂𝐄𝐌𝐄𝐍𝐓 𝐃𝐄𝐒 𝐓𝐑𝐀𝐕𝐀𝐔𝐗 𝐃’𝐄𝐗𝐓𝐄𝐍𝐒𝐈𝐎𝐍 𝐃𝐔 𝐒𝐈𝐓𝐄 𝐓𝐎𝐔𝐑𝐈𝐒𝐓𝐈𝐐𝐔𝐄 𝐋𝐄 𝐕𝐎𝐈𝐋𝐄 𝐃𝐄 𝐋𝐀 𝐌𝐀𝐑𝐈E𝐄

𝐊𝐈𝐍𝐃𝐈𝐀 : E𝐓𝐀𝐓 𝐃’𝐀𝐕𝐀𝐍𝐂𝐄𝐌𝐄𝐍𝐓 𝐃𝐄𝐒 𝐓𝐑𝐀𝐕𝐀𝐔𝐗 𝐃’𝐄𝐗𝐓𝐄𝐍𝐒𝐈𝐎𝐍 𝐃𝐔 𝐒𝐈𝐓𝐄 𝐓𝐎𝐔𝐑𝐈𝐒𝐓𝐈𝐐𝐔𝐄 𝐋𝐄 𝐕𝐎𝐈𝐋𝐄 𝐃𝐄 𝐋𝐀...

CÉLÉBRATION DE L’AÏD EL-FITR : LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA POLICE NATIONALE DRESSE LE BILAN DES ACCIDENTS

CÉLÉBRATION DE L’AÏD EL-FITR : LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA POLICE NATIONALE DRESSE LE...

LABÉ : UN JEUNE GARÇON ABAT SON PÈRE POUR UN BILLET DE 5000FG DANS LA SOUS-PRÉFECTURE DE SANNOU

LABÉ : UN JEUNE GARÇON ABAT SON PÈRE POUR UN BILLET DE 5000FG DANS...