spot_img
spot_img
spot_img
AccueilActualitéSantéConakry-Santé: Les vendeurs illégaux de médicaments changent de stratégies

Conakry-Santé: Les vendeurs illégaux de médicaments changent de stratégies

Publié le

spot_img

Conakry, 24 sept (AGP)-Les médicaments contrefaits pullulent toujours  dans les marchés de Conakry  à travers des caoutchoucs noirs  appelés “foré-sacs’’ malgré l’interdiction  du gouvernement  guinéen à travers le ministère de la santé publique contre la vente des produits pharmaceutiques par des non professionnels.

Ce mode  opératoire de vente illégale des produits pharmaceutiques, est opéré au niveau du  Grand marché de madina sis dans la commune de Matam très réputé dans la vente des médicament contrefaits  depuis l’indépendance. Un  marché qui a toujours  récidivé devant toute décision d’interdiction de  vente des  medicaments à ciel ouvert en dehors des pharmacies agréées.

Se justifiant  devant  les dénonciateurs, le maire de la commune de  Matam,  Ismaël Condé, a dit qu’il prend  soins du coté de madina  depuis le début de la campagne. Pourtant ce grand centre commercial fournisseur du pays est soupçonné de nos jours de continuer la vente des faux médicaments impunément.

Pour  mettre fin à cette pratique, le maire  Condé a préféré la sensibilisation à la violence et dira, “ce sont les détenteurs de diplômes en pharmacie qui doivent vendre des médicaments dans nos pharmacies, la CRIEF a fait une ordonnance de fermeture de toutes les boutiques de vente de medicaments contrefaits ou non   sur toute l’etendue du territoire national et a interpellé les maires, gouverneurs et prefets de collaborer avec les forces de défense et de sécurité en vue de faire respecter cette ordonnance.

Depuis vendredi 16 septembre 2022  nous sillonnons Madina  avec les services de sécurités pour  toucher du doigt les réalités , connaitre où la décision de  fermeture de toute les boutiques est respectée ou bien certains vendeurs  de faux médicaments veulent croiser le fer avec la CRIEF”. A-t-il laissé entendre.

Poursuivant Ismaël Condé a menacé les récalcitrants et a promis une sortie apaisée de crise.

A noter que la mairie de Matam a  promis de monter une garde composée des administrateurs et personnes ressources devant plus de 200 boutiques transformées en pharmacies évoluant  dans  Madina en dehors de toute légalité.

AGP/24/09/022                             MYS/CM

Articles récents

Guinée/Procès des événements du 28 septembre : ‘’Ce n’est pas par peur d’affronter les débats que le président Dadis s’est…’’, Me Antoine Pépé Lamah

Conakry, 05 déc(AGP)- Interpelé sur le renvoi de l’audience, l’un des avocats de l’ex président...

Mandiana/Forum des jeunes : Plus de 90 jeunes venus des régions de Kankan et Faranah prennent part aux travaux ouverts ce lundi

Mandiana, 05 Déc(AGP)- Le gouverneur de la région administrative de Kankan, général à la retraite,...

Guinée/Santé : Tenue d’un séminaire d’appropriation des documents harmonisés et validés de la Prévention et Contrôle des Infections (PCI)

Un séminaire d’appropriation des documents harmonisés et validés de la Prévention et Contrôle des...

N’zérékoré/société : La population de Kobela sensibilisée sur l’abandon des MGF et des violences basées sur le genre

N’Zérékoré, 05 Déc(AGP)- L'inspection régionale de l'Action sociale, de la promotion féminine et des personnes...