spot_img
spot_img
spot_img
AccueilActualitéSocieteConakry-Société: Atelier de restitution du projet forests

Conakry-Société: Atelier de restitution du projet forests

Publié le

spot_img

Conakry 18 nov. (AGP)-A l’occasion de l’atelier de restitution du projet forests France Volontaires et Anna chiara Barilli, volontaire de l’Union européenne ont présenté les résultats du projet Forests aux autorités Nationales en présence des acteurs de la société civile basée à Conakry des bailleurs de fonds, des entreprises privées et des organisations de volontariat.

Forests est un projet piloté par France volontaire et financé par l’union européenne. Il s’inscrit dans le cadre de l’initiative des volontaires de l’aide de l’Union Européenne. 25 volontaires européens sont ainsi déployés dans cinq pays à savoir la Guinée, le Cameroun, le Congo, le Ghana et le Vietnam jusqu’en décembre 2022, pour appuyer les différents acteurs agissant dans le domaine de la gestion et de la préservation des forêts.

L’objectif global de ce projet au niveau des cinq pays, est de réduire la vulnérabilité des populations vivant en zone forestière et renforcer leurs capacités de résilience.

En Guinée, ce projet permet de contribuer aux efforts citoyens pour préserver les forêts à travers une meilleure connaissance des initiatives et acteurs locaux de la préservation.

Pour atteindre ces objectifs, l’équipe de projet a réalisé une cartographie des acteurs de la préservation des forêts et d’analyse des défis dans deux (02) régions du pays.

Il s’agit de Labé et N’Zérékoré dans le cadre d’un partenariat avec deux (02) associations locales, Terrafrik et AfriPD chacune responsable de la cartographie de l’une de ces deux (02) régions.
D’autre part, la cartographie des acteurs permet de proposer des lignes d’action en vue de réduire les impacts négatifs de la déforestation sur les populations qui en dépendent, et de les sensibiliser.

Anna Chiara Barilli volontaire de l’aide de l’union européenne indique : «le projet est là depuis le mois de mai 2022. Nous avons travaillé durement à Labé et à N’Zérekore avec les partenaires et on a rencontré assez d’acteurs sur place. Chose qui nous permis de connaitre des informations sur le terrain et on a eu plusieurs acteurs; 200 acteurs à Labé et à N’Zérékoré. C’est ainsi on a fait la cartographie des acteurs de la préservation des forets et analyser les défis dans les deux régions »

AGP/18/11/022 DAC/CM

Articles récents