spot_img
spot_img
spot_img
AccueilActualitéSocieteDabola/Société : Soupçonnée d'avoir ôté la vie à l'enfant de sa coépouse,...

Dabola/Société : Soupçonnée d’avoir ôté la vie à l’enfant de sa coépouse, une femme mère de six enfants mise aux arrêts

Publié le

spot_img

Dabola, 14 sept(AGP)- Le mercredi dernier dans le village de Fassasila relevant du district de Totiya dans la sous-préfecture de Dogomet, préfecture de Dabola, une femme mère de six enfants a été accusée d’avoir enlevé et tué l’enfant de sa coépouse.

Mariame Mansaré puisque c’est d’elle qu’il s’agit, aurait enlevé l’enfant au milieu d’autres soi-disant qu’elle l’envoyait à sa maman [sa coépouse] qui faisait le linge au marigot.

C’est après des jours de recherches de l’enfant âgé seulement d’un an sans succès, que certains des citoyens ont dénoncé la femme.

Convoquée au commissariat urbain de Dogomet pour une audition, Mariame Mansaré reconnaît avoir enlevé l’enfant comme l’explique le lieutenant Moussa Nantenin Camara, commissaire de Dogomet.

« Elle m’a dit que c’est effectivement elle qui a pris l’enfant, l’envoyer jusqu’à un certain niveau, et l’a étranglé. Après l’avoir étranglé, qu’elle a caché le corps quelque part là-bas. Je l’ai demandé si elle connaît exactement là où elle a laissé l’enfant, elle m’a fait comprendre qu’elle connaît et qu’en partant, qu’elle pourra reconnaître le lieu. J’ai mobilisé une équipe, nous nous sommes déplacés avec elle. Arrivée là-bas, en présence du président de la jeunesse, d’un ancien élu local et de son mari, elle nous a conduits jusqu’à là où selon elle, elle a caché l’enfant après l’avoir étranglé ».

Sauf que l’enfant n’était pas à cet endroit. Où est-il alors ? Cette question demeure encore.

Selon le juge de paix de Dabola,  M. Ibrahima Camara qui fait office de procureur, Mariame Mansaré a été conduite en prison pour des fins d’enquêtes.

<< Devant moi dans le bureau même du commissaire de Dogomet, elle a reconnu les faits. Elle n’a pas dit ouvertement, mais, tout laisse à croire que c’est elle qui a emporté l’enfant et ce dernier a dû trouver la mort. Puisqu’on n’a pas trouvé le corps encore et elle n’a pas fait de révélations sur où se trouve l’enfant, nous avons estimé comme elle reconnaît avoir enlevé l’enfant, si celui-ci n’est pas retrouvé durant tous ces jours, ça suppose déjà que c’est elle qui a donné la mort à l’enfant. On ne peut pas affirmer que l’enfant a été tué. La femme est présentement à la prison civile de Dabola pour des fins d’enquêtes >>, a indiqué le procureur.

Pour l’instant, les enquêtes se poursuivent.

AGP/14/09/022                    MBB/AND

 

Articles récents

Somalie : au moins neuf morts dans deux attaques des shebab

Au moins neuf personnes ont été tuées, dont des fonctionnaires locaux, et 10 autres...

Dubréka/An 64 de l’indépendance : Grandiose manifestation des populations

Dubréka, 03 oct (AGP)-A Dubréka, à l’image des autres localités  du pays, le 2...

Boké-Criminalité: Deux corps sans vie retrouvés à Dabiss

Boké, 03 oct (AGP)-La sous-préfecture de Dabiss, située dans la commune rurale de Tanènè,...

Lola/An 64 de l’indépendance : Célébration du 02 octobre dans la préfecture

Lola, 03 oct (AGP)-Lola à l'instar des autres préfectures du pays, le 64ème anniversaire...