spot_img
spot_img
spot_img
AccueilActualitéSocieteDes salariés sud-africains manifestent contre le coût de la vie

Des salariés sud-africains manifestent contre le coût de la vie

Publié le

spot_img

Conakry, 25 août (AGP)-Des salariés sud-africains ont protesté contre l’augmentation du coût de la vie dans le pays.

 

Mercredi ils étaient environ 1000 à défiler jusqu’aux bureaux du président Cyril Ramaphosa à Pretoria la capitale, pour manifester notamment contre le prix record du carburant et l’inflation du prix des aliments de base.

 

Leurs requêtes au gouvernement sont de contenir la hausse des prix et d’augmenter de toute urgence les salaires notamment ceux des enseignants.

 

« Nous ne pouvons pas respirer, camarades. Nous ne pouvons pas respirer alors qu’aujourd’hui il faut débourser plus de 4 700 rands (277 dollars) pour acheter de la nourriture pour une famille de seulement quatre personnes. Non ! » a expliqué Zwelinzima Vavi, secrétaire général de la South African Federation Trade Unions (SAFTU).

 

« Si vous regardez le taux d’inflation, tout a doublé, mais mon salaire est resté le même. Je ne peux même pas obtenir quelque chose, je ne peux pas économiser. Je ne peux même pas avoir quelque chose. C’est pourquoi je fais partie de ce mouvement… Je veux du changement. Nous ne pouvons pas rester au même salaire quand tout a été doublé. L’huile de poisson (huile de cuisson) a été triplée. Comment puis-je tout acheter quand je n’ai rien ? » a déclaré Linda Gumede, institutrice.

 

Le plus grand syndicat d’Afrique du Sud, la Confédération des syndicats sud-africains, et la Fédération sud-africaine des syndicats ont demandé une augmentation de salaire de 10%.

 

« Nous appelons ceux qui sont au pouvoir, tant au gouvernement que dans le secteur privé, lorsqu’ils prennent des décisions, ils doivent penser à la minorité de la classe ouvrière. » a dit Mike Shingange, directeur adjoint du Congrès des syndicats sud-africains.

 

L’Afrique du Sud connait un taux d’inflation de 7.4%. L’augmentation du coût de la vie a été aggravée par des coupures de courant. De plus, l’impact négatif de la pandémie de Covid-19 a entraîné la perte d’environ 2 millions d’emplois et l’invasion de l’Ukraine par la Russie a conduit à l’augmentation du prix du gaz malgré la suspension par le gouvernement de l’augmentation de la taxe sur les carburants au début de l’année.

AGP/25/08/022            africanews

 

 

Articles récents

Labé/Culture : Ouverture de la 3ème édition de la foire régionale, Sidiki Diabaté à l’honneur

Labé, 05 Nov(AGP)- La structure MID PROD a lancé la 3 ème édition de...

LE GOUVERNEUR DE LA REGION DE KINDIA PARTAGE DES POUBELLES

Ibrahima Kalil CONDE gouverneur de la région de Kindia, Procède à la répartition des...