spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
AccueilActualitéPolitiqueDialogue Politique : Les Forces vives de Guinée boudent la rencontre de...

Dialogue Politique : Les Forces vives de Guinée boudent la rencontre de ce jeudi, le Premier Ministre réagit

Publié le

spot_img

Conakry, 16 mars (AGP)-Le Premier ministre Bernard GOMOU, devait rencontrer ce jeudi, 16 mars, les forces vives de Guinée, et les chefs religieux. Aux dernières nouvelles, la rencontre vient d’être ajournée.

Selon plusieurs sources concordantes, les responsables des forces vives de Guinée ont  refusé de rencontrer le premier ministre ce jeudi car, selon eux les préalables posés pour le démarrage de ce dialogue dont entres autres la libération des acteurs sociaux et la sécurité des responsables politiques et de la société civile ne sont pas réunis pour le moment.

Face à la politique de la chaise vide optée par les Forces vives, le Premier Ministre Bernard GOMOU a réagi en réitérant la main tendue de son gouvernement :

« Nous sommes venus rencontrer les leaders religieux, mais c’est dommage de constater la chaise vide de nos frères. Je profite de l’occasion pour lancer un appel à nos frères, pour dire qu’aucun sacrifice n’est de trop pour la Guinée. Je réitère de nouveau, la main tendue du gouvernement. J’ai dit aux religieux qu’à tout moment, lorsqu’ils auront besoin de moi, je viendrai m’assoir à cette table d’échange et de négociation avec nos frères. La Guinée appartient à tous les guinéens, c’est dans ce cadre que nous faisons des efforts et pour rester en droite ligne avec la vision du président de la transition qui m’a confié une mission ultime. Ma première d’ailleurs, c’est d’apporter la paix à la Guinée et de mettre tous les fils et les toutes les filles de la Guinée ensemble. Je ne serai jamais fatigué, je reviendrai mille fois s’il faut pour qu’on puisse s’assoir sur la table. Je suis sûr qu’ensemble, on peut trouver la solution pour la Guinée. Vous savez, quand vous devez aller en négociation, vous ne devez pas parler de préalable. Nous aussi, nous avons bien décrit la position du gouvernement aux religieux. Je pense que c’est autour d’une table qu’on peut discuter de tout cela. Quand vous devez aller en négociation et vous parlez de préalables, cela dénote de la mauvaise foi. Nous disons que toutes les portes du gouvernement et de la primature sont ouvertes, qu’in s’asseye et qu’on échange sur les problèmes de la Guinée. Nous avons pris la ferme résolution qu’il n’y aura pas de sujet tabou. Nous avons invité les religieux et les sages, d’être arbitres de ces échanges », a-t-il lancé.

AGP/16/03/023    ABD

Articles récents

Guinée/Incendie de l’Entrepôt de l’EDG: Le PM rassure l’ouverture d’une enquête

Conakry, le 13 avril 2024 - Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, accompagné des...

𝐊𝐈𝐍𝐃𝐈𝐀 : E𝐓𝐀𝐓 𝐃’𝐀𝐕𝐀𝐍𝐂𝐄𝐌𝐄𝐍𝐓 𝐃𝐄𝐒 𝐓𝐑𝐀𝐕𝐀𝐔𝐗 𝐃’𝐄𝐗𝐓𝐄𝐍𝐒𝐈𝐎𝐍 𝐃𝐔 𝐒𝐈𝐓𝐄 𝐓𝐎𝐔𝐑𝐈𝐒𝐓𝐈𝐐𝐔𝐄 𝐋𝐄 𝐕𝐎𝐈𝐋𝐄 𝐃𝐄 𝐋𝐀 𝐌𝐀𝐑𝐈E𝐄

𝐊𝐈𝐍𝐃𝐈𝐀 : E𝐓𝐀𝐓 𝐃’𝐀𝐕𝐀𝐍𝐂𝐄𝐌𝐄𝐍𝐓 𝐃𝐄𝐒 𝐓𝐑𝐀𝐕𝐀𝐔𝐗 𝐃’𝐄𝐗𝐓𝐄𝐍𝐒𝐈𝐎𝐍 𝐃𝐔 𝐒𝐈𝐓𝐄 𝐓𝐎𝐔𝐑𝐈𝐒𝐓𝐈𝐐𝐔𝐄 𝐋𝐄 𝐕𝐎𝐈𝐋𝐄 𝐃𝐄 𝐋𝐀...

CÉLÉBRATION DE L’AÏD EL-FITR : LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA POLICE NATIONALE DRESSE LE BILAN DES ACCIDENTS

CÉLÉBRATION DE L’AÏD EL-FITR : LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA POLICE NATIONALE DRESSE LE...

LABÉ : UN JEUNE GARÇON ABAT SON PÈRE POUR UN BILLET DE 5000FG DANS LA SOUS-PRÉFECTURE DE SANNOU

LABÉ : UN JEUNE GARÇON ABAT SON PÈRE POUR UN BILLET DE 5000FG DANS...