Boké/économie: Les acteurs du CROSCG s’approprient des Lettres de Politiques du Contenu Local et de la RSE dans le Secteur Minier

Boké, 29 Déc(AGP)- Le Conseil Régional des Organisations de la Société Civile Guinéenne (CROSCG) de Boké, grâce à l’appui financier et technique du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) sous la tutelle du Ministère des Mines et de la Géologie (MMG) a lancé ce mardi, 29 décembre 2020, un atelier régional d'appropriation des Lettres de Politiques du Contenu Local et de la RSE dans le Secteur Minier.

Les participants sont venus des organisations de la Société civile des cinq (05) préfectures de la Région Administrative de Boké, des Services techniques, les Médias, les structures de jeunes et femmes, les Programmes, les Projets et les ONG.

Dans son exposé liminaire, le facilitateur, Ibrahima Seck a fait savoir que la responsabilité des entreprises (RSE) minières demeure la contribution au développement durable dans ses différentes dimensions.

La RSE d’après le facilitateur, vise à promouvoir la participation active des entreprises minières et de leurs sous-traitants au développement socio-économique inclusif et durable dans leurs zones d’activités d’une part et d’autre part, de l’ensemble du pays.

Plus loin, le facilitateur a indiqué que la RSE est composée de cinq (05) caractères notamment, «Multidimensionnelle, multi-acteurs, temporelle, spatial, obligatoire et volontaire…»
Pour mémoire, des questions d’éclaircissement, des témoignages et d’amendements ont meublé le débat tout au long de la rencontre.

La RSE dans ses principes généraux, a rappelé le facilitateur, «Est un outil efficace visant à mieux encadrer les activités minières dans le strict respect des politiques et législations nationales ratifiées par la République de Guinée.

Selon M. Seck, «La paix et la quiétude sociale dans les zones minières reposent aussi, sur le respect des axes stratégiques de la RSE qui consiste à promouvoir le respect des droits humains, la performance environnementale, la performance sociale, la participation des parties prenantes, l’Information et la Communication, la promotion du droit du travail et le contrôle sur la Chaine de valeur, le Contenu Local, la transparence et la collaboration à la lutte contre la corruption, le reporting RSE».

Abordant le volet lié aux domaines d’application de la RSE, le Facilitateur a souhaité la formalisation des entreprises locales pour conquérir le marché d’emploi en développant l’artisanat et faciliter l’accès aux services sociaux de base.

Sous la tutelle du MMG, a annoncé le facilitateur, «Une plateforme RSE est prévue pour le suivi de la mise en œuvre de la politique de la RSE. Un service dont la coordination sera assurée par le service des Relations communautaires et du Développement du Contenu Local (SRCCL) du MMG.»

Cette plateforme selon l’animateur, «sera composée des représentants de l’ensemble des acteurs impliqués dans le processus RSE.»

Il faut noter que les spécialistes des questions minières, environnementales, sociales ont fortement contribué à la réussite de la rencontre de Boké.
AGP/29/12/020 MMC/AND

COMMENTAIRES

AGP TV