GIABA : tenue à Conakry de la 7è réunion du comité de pilotage du Projet SAMWA

Conakry, 15 mai (AGP) - La 7è réunion du comité de pilotage du Projet de Renforcement des Capacités de lutte contre le blanchiment de capitaux en Afrique de l’Ouest en abrégé (SAMWA) s’est tenue, mercredi, 15 mai 2019 à Conakry.

Elle est organisée par le Groupe intergouvernemental d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique de l’Ouest (GIABA) et l’Union européenne (UE) et se tient en marge de la 31ème réunion plénière de la commission technique du GIABA. Une occasion pour les parties prenantes de faire le point de la mise en œuvre du projet et de convenir du plan de travail pour les prochains mois.

Pour le Coordonnateur des projets régionaux de sécurité de l’UE, Antoine Gouzée de Harven, la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme n’est pas une fin en soi mais le moyen le plus efficace de lutter contre les fléaux de la criminalité organisée, de la corruption et du terrorisme qui induisent tant de préjudices aux populations et de dommages aux sociétés.

C’est pourquoi, di-il, l’Union Européenne met le blanchiment d’argent, la saisie des avoirs criminels et le financement du terrorisme au premier plan de son action contre le crime organisé, la corruption et le terrorisme qui sont eux-mêmes des enjeux majeurs de sécurité et de développement au cœur la coopération.

Dans son discours d’ouverture de la Réunion, le Directeur Général du GIABA, le juge Kimelabalou Aba, a tout d’abord remercié l’UE d’avoir financé et en avoir été le fer de lance de sa mise en œuvre pour le bonheur des peuples de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Il a ensuite indiqué que, le Projet SAMWA a fait du chemin depuis son lancement en 2015 et il s’avère important à la fin du projet que les parties prenantes intensifient leurs efforts pour s’assurer de mener à bien des activités prévues de façon satisfaisante.

Ainsi, la présente réunion permet d’examiner l’état de la mise en œuvre du projet, de discuter des défis rencontrés au cours de son exécution, de mettre en lumière certains résultats aux cours de son exécution et de mettre en lumière certains des résultats atteints. Une opportunité pour les parties prenantes de prendre connaissance de l’état de mise en œuvre de la composante 3 du projet sous la responsabilité de Transparency International.

A noter que cette réunion sera suivie jeudi, 16 mai 2019, par l’ouverture de la 30ème réunion plénière de la commission technique du GIABA.

AGP/15/05/019 - CM/JPO/KZ

COMMENTAIRES

AGP TV