Guinée-Economie : Les principes de la finance islamique et sa réciprocité avec la Charya

Conakry, 15 avril (AGP) - Le Directeur Général de la banque islamique de Guinée, Sidy Dieye, a accordé une interview jeudi, 14 avril 2022, à l’AGP au cours de laquelle, il fait savoir les principes de finance islamique et sa réciprocité avec la Charya.

Selon lui, la finance islamique est une finance éthique et réelle qui accompagne les opérateurs économiques sur la base des projets spécifiques et des actifs réels. La finance islamique est généralement basée sur cinq (05) principes fondamentaux, l’interdiction d’éléments nuisibles, l’interdiction de toutes les activités illicites et non conforme aux principes de la morale de la Charya, le principe de partage des pertes et des profits, le principe de l’actif tangible.

« Nous avons un rôle majeur dans le sens que nous voulons participer au développement socioéconomique de la Guinée. La finance islamique constitue un levier extrêmement important. Nos entrepreneurs, nos clients de manière générale ont besoin d’être accompagnés.

Nos types de financement se sont des financements qui sont conformes aux principes de la finance islamique et aux principes de la Charya, mais également aux préoccupations de notre clientèle. Nous avons des possibilités de financement des entrepreneurs et nos clients. Nous avons aussi des produits qui sont adaptés aux besoins spécifiques de notre clientèle notamment, en terme de fonds de déroulement, en terme d’investissement », a-t-il fait savoir.

M. Dieye, a souligné qu’avec une meilleure vulgarisation des produits de la banque islamique, avec d’excellent travail et d’excellente sensibilisation de toutes les couches socioéconomiques du pays, son institution arrive à faire impacter le développement de la finance islamique en République de Guinée.
AGP/15/04/022 JG/ CM

COMMENTAIRES

AGP TV