Kankan : les prix des denrées jugés trop chers à quelques heures de la fête de ‘’l’Aïd-el-fitr’’ !

Kankan, 12 mai (AGP)-A quelques heures de la fête de l’Aïd-el-fitr, c’est la ruée vers les marchés pour se procurer des vêtements ou de la viande pour la fête. Cependant, les populations se plaignent de la cherté des prix sur le marché.
Dans le Nabaya, les prix de certains produits sont un véritable casse-tête sur le marché. Si les prix étaient abordables il y a quelques semaines, force est de constater qu’ils sont devenus inaccessibles pour les personnes aux portefeuilles moins nantis.
Pour preuve, le kilo du kilo de viande qui était vendu à 40.000 Gnf avec os et 48.000 gnf sans os se négocie aujourd’hui entre 45 et 50.000fg.
Certains clients approchés par le correspondant de l’Agp, soutiennent ne pas comprendre cette augmentation des prix du kilo de viande à l’approche de la fête.
Même son de cloche dans le marché de vêtement, assis à côté de ses vêtements Mamadi Diakité dit que les ventes de cette année n’ont pas produit les effets escomptés par rapport à l’année dernière. ‘’Cette année les achats ne sont pas plaisantes, pratiquement je peux dire que les clients ne viennent pas » a-t-il souligné.
Moussa Condé est venu acheter les habits pour ses trois enfants mais compte tenu de la cherté il n’a pu acheter qu’un seul complet. « J’ai trois enfants mais franchement le marché est cher je ne parviens même pas à comprendre un seul complet d’un enfant de trois ans on me dit 175.000 hein » a-t-il dénoncé.
Il faut souligner que dans les salons de coiffure, les ateliers de couture, les clients ne font que se bousculer avec des disputes parfois.
AGP/12/05/021 MK/ABD

COMMENTAIRES

AGP TV