Kindia-Economie : Le développement du secteur minier artisanal au cœur d’une formation

Kindia, le 18 mars (AGP)- Ils sont une vingtaine de cadres issus des directions préfectorales et régionale des mines ainsi que des microréalisations du département de tutelle bénéficient d’une formation qui a démarré ces travaux jeudi 17 Mars dans la cité des agrumes.


Réunis autour du thème : « Mise à échelle et la formalisation participative des acteurs des Minéraux du Développement en Guinée », ces acteurs veulent impulser le développement du secteur minier artisanal à travers le Programme ACP-EU en faveur des Minéraux du Développement en Guinée qui est dans sa phase 2, selon le correspondant de l’AGP.

Le Programme ACP-EU en faveur des Minéraux du Développement en Guinée vise à établir le profil et à améliorer la gestion des Minéraux du développement (minéraux industriels, matériaux de constructions, pierre de tailles et pierre semi précieuses). Le programme est une initiative de l’organisation des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique, financé par l’Union européenne et le PNUD, et mis en œuvre par le PNUD.

L’objectif général de l’atelier est d’échanger avec les points focaux des préfectures pilotes autour de la mise à échelle du projet et la formalisation participative des acteurs des Minéraux du développement.

« Durant les deux (2) jours de la rencontre, il sera question de faire le point sur les contraintes, les difficultés liées à l’exécution de la première phase du projet et prodiguer des conseils utiles pour l’atteinte des résultats, d’informer et de sensibiliser les points focaux sur les nouvelles orientations et perspectives du projet en Guinée et situer enfin les rôles et les responsabilités des points focaux dans la conduite du projet. » ; a rappelé M. Alpha Baldé, coordinateur des Minéraux du développement.

Poursuivant, il a demandé aux participants de s’adonner et d’accorder plus de sérieux à la formation qu’afin qu’ils soient bien outillés.

Le représentant du ministère des Mines et de la Géologie, Boubacar Barry revient sur le bienfondé du projet : « la phase 1 du programme ACP-EU (2016-2019 a permis d’amorcer la formalisation du sous-secteur minier artisanal et le renforcement des capacités de 64 groupements ou coopératives Minéraux du Développement dans 8 préfectures pilotes (Coyah, Boffa,Labé, Koundara, Kankan, Faranah ,Kissidougou et Nzérékoré). La phase 2 du programme (2019-2022) est de consolider les acquis de la première phase, de poursuivre l’extension du projet et la formalisation des artisans miniers et à petite échelle des Minéraux du Développement. », a-t-il fait savoir.

Du côté de Bountouraby Camara ingénieure des Mines à la direction nationales des mines, elle a fait une invite à l’Etat pour appuyer ce projet.
AGP/18/03/022 TS/CM

COMMENTAIRES

AGP TV