spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
AccueilActualitéSocieteForécariah : La dissolution des conseils communaux diversement appréciée par  les acteurs sociopolitiques

Forécariah : La dissolution des conseils communaux diversement appréciée par  les acteurs sociopolitiques

Publié le

spot_img

Forécariah, 31 Mars (AGP)- La dissolution des conseils communaux en République de Guinée, le mercredi 27 mars dernier, suite au décret du président de la transition, Général de corps d’armée, Mamadi Doumbouya a fait réagir les acteurs de la société civile, les responsables des partis politiques et les citoyens dans la préfecture de Forécariah.

Cette décision est diversement appréciée dans la préfecture de Forécariah.

Pour M. Mamboliano Saa Alain, président de la Plateforme des Citoyens Unis pour le Développement (PCUD) à Forécariah, cette décision du président Mamadi est légitime : « Nous pensons que l’Etat agit de façon légale. Depuis cinq ans, les conseils communaux devraient disparaître, ils ont fait deux ans et plus. Nous pensions que si nous voyons le côté qui est très important, les élections communales doivent se tenir. Si nous laissons ces conseils communaux en place qui sont tous issus des partis politiques, on ne pourra pas organiser les élections. C’est pour cela, qu’il faut les dissoudre et mettre en place des délégations spéciales qui seront composées des différentes corporations, afin d’organiser des élections libres et transparentes. C’est pourquoi, je dis que le décret du président est très légitime ».

Le secrétaire fédéral de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) de Forécariah, Oumar Kondel Barry a fait savoir que cette dissolution revêt deux aspects.

« Cette dissolution revêt deux (2) aspects, le premier, ça peut entraîner du retard dans le processus de développement de la commune, et de l’autre côté, je crois que c’est une stratégie aussi pour éventuellement organiser des élections communales. Si effectivement ce sont ces résultats qui sont visés, c’est bon pour Forécariah, mais aussi pour tout le pays », a-t-il précisé

Avant d’ajouter ceci : « Mais Forécariah que je connais, en rapport avec l’exécutif qui est en place, je ne pense pas s’il y aura une délégation spéciale qui sera écoutée et acceptée de tous ».

Pour Amine Fakoye, résident au quartier Tatagui 2, la dissolution des conseils communaux était nécessaire, dans ce sens dit-il leur mandat était déjà expiré : « La dissolution de ces conseils communaux, c’est un acte salutaire, parce que leur mandat était déjà expiré depuis des années. On s’attendait déjà à cette décision. On aurait voulu que cela soit même la priorité des nouvelles autorités après l’évènement du 5 septembre, mais voilà nous y sommes. Nous voulons qu’il y ait un changement pour rajeunir cette couche dirigeante de la commune de Forécariah ».

AGP/31/03/024                           AFC/AND

Articles récents

Guinée/Incendie de l’Entrepôt de l’EDG: Le PM rassure l’ouverture d’une enquête

Conakry, le 13 avril 2024 - Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, accompagné des...

𝐊𝐈𝐍𝐃𝐈𝐀 : E𝐓𝐀𝐓 𝐃’𝐀𝐕𝐀𝐍𝐂𝐄𝐌𝐄𝐍𝐓 𝐃𝐄𝐒 𝐓𝐑𝐀𝐕𝐀𝐔𝐗 𝐃’𝐄𝐗𝐓𝐄𝐍𝐒𝐈𝐎𝐍 𝐃𝐔 𝐒𝐈𝐓𝐄 𝐓𝐎𝐔𝐑𝐈𝐒𝐓𝐈𝐐𝐔𝐄 𝐋𝐄 𝐕𝐎𝐈𝐋𝐄 𝐃𝐄 𝐋𝐀 𝐌𝐀𝐑𝐈E𝐄

𝐊𝐈𝐍𝐃𝐈𝐀 : E𝐓𝐀𝐓 𝐃’𝐀𝐕𝐀𝐍𝐂𝐄𝐌𝐄𝐍𝐓 𝐃𝐄𝐒 𝐓𝐑𝐀𝐕𝐀𝐔𝐗 𝐃’𝐄𝐗𝐓𝐄𝐍𝐒𝐈𝐎𝐍 𝐃𝐔 𝐒𝐈𝐓𝐄 𝐓𝐎𝐔𝐑𝐈𝐒𝐓𝐈𝐐𝐔𝐄 𝐋𝐄 𝐕𝐎𝐈𝐋𝐄 𝐃𝐄 𝐋𝐀...

CÉLÉBRATION DE L’AÏD EL-FITR : LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA POLICE NATIONALE DRESSE LE BILAN DES ACCIDENTS

CÉLÉBRATION DE L’AÏD EL-FITR : LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA POLICE NATIONALE DRESSE LE...

LABÉ : UN JEUNE GARÇON ABAT SON PÈRE POUR UN BILLET DE 5000FG DANS LA SOUS-PRÉFECTURE DE SANNOU

LABÉ : UN JEUNE GARÇON ABAT SON PÈRE POUR UN BILLET DE 5000FG DANS...