spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
AccueilActualitéSantéForécariah : La ministre Nanette Conté lance un nouveau projet contre les...

Forécariah : La ministre Nanette Conté lance un nouveau projet contre les MGF dans 3 régions

Publié le

spot_img

Forécariah, 10 sept (AGP)-Le ministre de la Promotion Féminine, de l’Enfance et des Personnes Vulnérables (MPFEPV), en collaboration avec ses partenaires techniques a procédé, le vendredi 08 septembre 2023 au lancement du projet : « Contribuer à l’abandon de la pratique des mutilations génitales féminines (MGF) dans les régions de Boké, Kindia et Conakry ». Cette cérémonie s’est déroulée dans la préfecture de Forécariah.

Plusieurs hauts cadres de l’administration publique ont pris part à cette rencontre. Il s’agit de Mme le ministre de la promotion féminine et de l’enfance, le gouverneur de la région administrative de Kindia, les préfets de Forécariah et de Coyah, ainsi que les représentants de l’Unicef et du gouvernorat de Conakry.

A l’entame, le maire de la commune rurale d’Allassoyah, Sékou Mady Yansané a au nom de la population de Forécariah, souhaité la bienvenue à la délégation.

Ce discours a été suivi par une projection sur le contenu dudit projet par un expert de l’UNICEF.

Dans sa prise de parole au nom de ses paires de Boké et de Conakry, le gouverneur de la région administrative de Kindia, le Général Aboubacar Diakité a déclaré que le combat pour l’abandon des MGF ne date pas d’aujourd’hui. Selon lui, si des résultats ont été atteints, force est de reconnaître que la pratique persiste encore dans certaines localités en raison de la faible couverture dans la sensibilisation et de certaines pesanteurs sociales culturelles.

Loin d’une stigmatisation, le gouverneur a indiqué que la région de Kindia et de Boké figurent parmi les foyers de résistance au MGF d’après des études réalisées de 2012 en 2018.

Pour Henri Keikura, le représentant adjoint des opérations de l’UNICEF, les MGF constituent une violation des droits des enfants et des filles.

Bien qu’il ait eu une légère réduction de cette pratique en Guinée de 2012 à 2018, M. Keikura a déclaré qu’il est impératif pour tous les acteurs de continuer les efforts collectifs pour mettre un terme aux MGF pour la protection des enfants, des filles et les femmes de cette pratique.

Avant de lancer ce projet, la ministre de la promotion féminine et de l’enfance a parlé des difficultés liées aux femmes : « Bien que représentant 52% de la population, les femmes guinéennes sont confrontées à beaucoup de difficultés découlant des disparités sexistes et des pesanteurs socio-culturelles qui ont pour conséquences la persistance des violences basées sur le genre avec un taux de 80,07% chez les filles et femmes âgées de 15 à 64. Une prévalence de 94,05% de mutilation géniale chez les filles et femmes de 15 à 49 ans et 39% chez les filles de 0 à 15 ans ».

Elle a par ailleurs rappelé que depuis 2016, les pratiques de MGF sont pénalisées par les lois guinéennes.

Conscient de cette situation, le gouvernement guinéen et ses partenaires ont initié ce projet à l’effort de contribuer de façon significative à la promotion de l’abandon des MGF en basse côte notamment.

AGP/10/09/023         AFC/MKC

 

Articles récents

MAMOU / ENSEIGNEMENT PRÉ-UNIVERSITAIRE L’inspecteur régional de l’Education dresse le bilan des examens

MAMOU / ENSEIGNEMENT PRÉ-UNIVERSITAIRE L’inspecteur régional de l’Education dresse le bilan des examens de la...

Kérouané/Religion : Ouverture des travaux de la 17ème Conférence de l’Union des Associations AHLOU SOUNNAH WAL DJAMAA de Guinée

Kérouané, 19 juil (AGP)- Kérouané abrite cette semaine la 17ème  Conférence de l'Union des Associations...

Conakry/Matoto: L’autorité communale et le centre national de gestion des catastrophiques sensibilisent sur les risques d’inondation

Matoto, 19 Juil(AGP)- C'est la salle de conférence de la mairie de Matoto  qui...

Trump déclare qu’il souhaite être réélu président des États-Unis pour sauver la démocratie

MILWAUKEE, 19 juillet. /TASS/. L'ancien président américain et candidat républicain à la présidentielle Donald...