spot_img
spot_img
spot_img
AccueilActualitéGueckédou/cohésion transfrontalière : Une caravane de sensibilisation rassemble les communautés de...

Gueckédou/cohésion transfrontalière : Une caravane de sensibilisation rassemble les communautés de la zone du Bec du Perroquet

Publié le

spot_img

Gueckédou, 09 Nov.(AGP)- Dans le cadre du renforcement de la cohésion sociale et de la sécurité transfrontalière, une caravane de sensibilisation d’environ d’une semaine a mobilisé autour des autorités, les populations de la région du Bec du Perroquet qui regroupe les Républiques de Guinée, de Sierra Leone et de Libéria, rapporte le correspondant de l’AGP.

Cette activité a été réalisée grâce à l’appui technique et financier de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD) et la Chambre internationale de commerce (ITC).

C’est le débarcadère principal de la commune rurale de Nongoa qui a servi de cadre aux cérémonies. La localité est située à une vingtaine de kilomètres du chef-lieu de la préfecture de Gueckédou, à la frontière guinéo-léonaise.

« Ce projet s’inscrit dans le cadre des nombreuses priorités du président de la transition, Chef suprême des armées, le Colonel Mamadi Doumbouya qui a prôné l’esprit de solidarité entre nos États. Et je me réjouis de la cohésion sociale qui caractérise la vie des populations des trois (3) pays  » a déclaré le sous- préfet de Nongoa, le Commandant Youssouf Camara.

Le premier responsable administratif de la localité a salué  l’appui des partenaires techniques et financiers qui, selon lui, s’activent constamment pour contribuer au développement des États.

Pour sa part, le maire de la commune rurale de Nongoa, Fara Nitan Tolno, a salué la tenue d’une telle activité, la première du genre sous son commandement.

« C’est un rendez-vous qui dénote le renforcement des liens séculaires entre nos peuples frères. Je salue l’initiative de l’OIM et ses partenaires », a souligné l’élu local.

De son côté, le Commandant adjoint de la compagnie d’infanterie de la zone, le Capitaine Lamine Dioumessy, a affirmé que la sécurité le long des frontières avec les deux pays est l’une des principales missions des troupes basées dans la localité.

« Nous avons le contrôle de deux frontières de migrations régulières entre les trois pays du fleuve Makona. La collaboration entre les forces de défense et de sécurité des trois États est caractérisée par des échanges d’informations lors des conseils de sécurité de nos armées respectives », a indiqué l’officier de l’armée guinéenne.

« Cette importante mobilisation  démontre les liens de paix et de solidarité de nos trois États. C’est une occasion pour renforcer la cohésion sociale entre nos peuples. Je souhaite que cela se pérennise, » s’est réjoui, Aboubacar Dramé, représentant de la Sierra Léone à cette rencontre. La Libéria y a brillé par son absence.

A noter que l’événement a été marqué par l’organisation d’une compétition de course de pirogues sur la Makona, suivi d’un cérémonial de remise de prix, de satisfécits, des dons de matériels et équipements. Aussi l’octroi de 600 cahiers aux élèves de la zone frontalière.

AGP/09/11/022              ZG/AND 

Articles récents