spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
AccueilActualitéSocieteGueckédou/Insécurité : Des cas répétés de disparition d'hommes et d'enlèvement d'enfants signalés...

Gueckédou/Insécurité : Des cas répétés de disparition d’hommes et d’enlèvement d’enfants signalés dans la préfecture

Publié le

spot_img

Gueckédou, 24 oct(AGP)- Suite à une série d’enlèvements constatés ces derniers temps dans la préfecture de Gueckédou, les autorités préfectorales, en collaboration avec les responsables des services de défense et de sécurité, multiplient les rencontres d’informations et de sensibilisations des populations.

Deux  réunions sécuritaires d’urgence viennent de se tenir autour du cabinet du préfet regroupant les sous-préfets, les maires des communes rurales et les délégués scolaires de l’enseignement élémentaire (DSEE), en vue d’élargir au mieux l’information et la sensibilisation au sein des populations rurales du Bec du Perroquet.

« Nous nous réunissons aujourd’hui pour parler d’un phénomène qui gangrène la vie de nos paisibles populations pendant cette période de fin d’année. Nous assistons à de nombreux cas de disparitions d’hommes et d’enlèvement d’enfants. Nous devons nous lever pour arrêter ce phénomène inquiétant dans notre préfecture, » a affirmé le préfet colonel Moussa Condé devant les directeurs et chefs de services préfectoraux, chefs de quartiers, responsables de jeunesse, chefs religieux, responsables d’associations de femmes ainsi que les syndicats des transporteurs auto-moto conviés à cette occasion.

Selon des sources, une récente tentative de kidnapping d’élèves a été déjouée au sein de l’école primaire de Balladou en zone péri- urbaine grâce à la vigilance d’un des enseignants de l’école.

De sources policières en date du 11 juillet dernier, un homme d’une soixantaine d’années a disparu au quartier Waouh Toh, dans la commune urbaine de Gueckédou.. Les mêmes sources indiquent qu’un enfant d’environ trois (03) ans a également été enlevé depuis des mois à Kondembadou, dans la sous-préfecture du même nom, à environ 30 km du chef-lieu de la préfecture de Gueckédou.

Déjà il y a quelque temps, un jeune conducteur de moto taxi est porté disparu, après avoir effectué  un déplacement sur une destination qui reste de nos jours inconnue.

Face à cette menace, le Colonel Condé a exhorté les populations à plus de vigilance et à la notification de toute présence étrangère dans la ville auprès des chefs de quartiers desquels Il a en même temps sollicité leur collaboration avec les services de défense et de sécurité.

Fustigeant l’indifférence des syndicats des transporteurs routiers auto- moto face aux départs des autobus notamment de la ligne Gueckédou- Conakry aux environs de 03 heures du matin, et la circulation des motos taxi au-delà des limites de la préfecture parfois à des heures tardives, le préfet a instruit les responsables syndicaux de veiller à un changement d’horaires pour tous les départs d’automobiles de la ville. « Désormais, les bus en destination de Conakry bougeront  à partir de 06 heures; et la circulation des moto-taxis va se limiter dans la sphère de la préfecture de Gueckédou », a déclaré l’officier de la Marine nationale, ajoutant, « cela pourrait nous faire éviter tous risques d’insécurité des usagers pendant ces moments  favorables aux trafiquants, » a-t-il estimé.
« Je tiens à la sécurité des populations de cette ville tant martyrisée, » a martelé le préfet.

Le premier responsable de la préfecture a sollicité la synergie des chefs de quartiers avec l’appui de la jeunesse pour former des comités locaux de veille contre l’insécurité galopante dans la cité de Tchedenan Dembadouno.

Il a enfin interpellé les parents d’élèves sur leur responsabilité  d’accompagner les petits enfants à l’école et de les ramener à la maison après les heures de cours. Aux enseignants, il leur a rappelé au meilleur encadrement des enfants pendant des heures de cours, conformément au Code de l’enseignant.

Pour leur part, les responsables des services de défense et de sécurité ont tendu la main aux jeunes de la ville pour leur contribution afin de pouvoir rapidement traquer les malfrats qui troublent la quiétude des paisibles populations de Gueckédou.

Un Numéro Vert a été mis à la disposition des populations locales. « Cela pourrait faciliter l’intervention d’une unité de peloton de la gendarmerie formée à cet effet, » a mentionné un officier supérieur de la gendarmerie.

Des doutes persistent cependant autour de la protection des élèves qui quittent les villages pour rallier les écoles du centre.

AGP/24/10/022           ZG/AND

Articles récents

Le Pentagone ne nie pas les rapports sur son discrédit envers les vaccins chinois

WASHINGTON, 16 juin. /TASS/. Le ministère américain de la Défense n'a pas démenti un...

Guinée/Examens Nationaux: Le procureur de la République près le TPI de Kaloum ordonne la police judiciaire d’ouvrir une enquête en vue de mettre hors...

Conakry, 17 juin (AGP)-Le Ministère de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation a été informé...

Guinée/L’Aîd el-Kabir 2024 : Le PM appelle à la paix et la cohésion sociale

Conakry, 17 juin (AGP)-Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, a effectué sa prière de...

Fria : Célébration de la fête de la tabaski

Fria, 17 juin (AGP)-À l'instar de leurs frères et sœurs et coreligionnaires du monde...