spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
AccueilActualitéSportGuinée/CAN 2023 : Ce qu'il faut pour la reconstruction d'un Syli combatif

Guinée/CAN 2023 : Ce qu’il faut pour la reconstruction d’un Syli combatif

Publié le

spot_img

Abidjan, 05 Fév(AGP)- Le Syli national de Guinée éliminé  de la CAN vendredi, 2 février par la RD Congo (3-1) a joué cette compétition  sans convaincre. Une dose de patriotisme, de combativité, de joueurs  virevoltants et bon coaching ont manqué à  ce Syli qui aurait mieux fait.

Retour au bercail pour tirer les leçons et se reconstruire pour le futur. Si la Guinée veut mieux faire à la prochaine CAN, si elle veut se qualifier pour la prochaine Coupe du monde, il y a absolument quatre(4) conditions.

  1. La Guinée doit se trouver un sélectionneur qui connait l’Afrique et qui a ses entrées en Europe où excellent des jeunes talents guinéens.

Un sélectionneur comme celui de la Gambie (Tom Sainfiet) présente un des meilleurs profils à cet effet.

 

  1. La FEGUIFOOT doit mettre en place un mécanisme de suivi de la carrière des U17 et des U20 pour assurer la relève du Syli national.

 

  1. Le staff technique et la Fédération doivent dénicher et enrôler des jeunes binationaux comme Mohamed Simakan, Bafodé Diakité, Mandela Kéïta et bien d’autres.
  2. Le championnat national doit être régulier, sérieux et motivant.

Kaba Diawara a le mérite d’avoir déniché et fait venir Mouctar Diakhaby, Sékhou Guirassy, Abdoulaye Touré entre autres. Il mérite notre reconnaissance pour cela.

Pour le poste de sélectionneur, on sait qu’il veut bien faire, mais, il est visiblement limité. Il doit travailler à l’ombre d’un bon entraîneur comme certains l’ont fait pour réussir.

L’Afrique à 9 places et démi pour la prochaine Coupe du Monde.

La prochaine CAN aura  lieu l’année prochaine au Maroc.

La qualification et le meilleur parcours de la Guinée dépendront de ces genres de changements.

Il est inconcevable que le meilleur niveau du Syli national soit le quart de finale à la CAN depuis près de 50 ans.

À la vérité, le Syli régresse là où les autres progressent.

Il est aussi inconcevable que la Guinée ne s’est jamais qualifiée pour une coupe du monde depuis son indépendance.

Un bon sélectionneur pour un contrat sur le moyen terme serait une piste de solution.

Merci Kaba Diawara.

Tu as fait ce que tu pouvais faire.

Mais, le bagage est assez lourd pour toi. Ne te presse pas, apprends à le porter auprès de celui qui sait mieux le porter.

La Guinée ira loin et mieux, lorsqu’elle mettra les hommes qu’il faut aux places qu’il faut, dans tous les domaines.

Inconditionnellement, SYLI NATIONAL.

AGP/05/02/024              BOS/AND

 

Articles récents

Kissidougou/Justice : Le nouveau procureur de la République échange avec les OPJ sur la gestion des procédures

Kissidougou, 27 Fév(AGP)- Installé le mois dernier dans ses fonctions de procureur de la...

Labé : Reprise timide des activités économiques en ce 2ème jour de grève

Labé, 27 Fév(AGP)- Contrairement à la journée du lundi, 26 Février, le constat fait...

Koubia : Des cailloux tombent mystérieusement sur des bâtiments à Madina-Doubhel

Koubia, 27 fev(AGP)-Madina-Doubhel est un village situé à 3 km du centre-ville de Koubia....

Forécariah : ‘’ Avant cette grève nous étions déjà en retard dans les programmes scolaires’’, déplore le principal du Collège Fodé Khatibi Touré

Forécariah, 27 Fév(AGP)- La grève lancée par le mouvement syndical guinéen a impacté les...