spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
AccueilActualitéSantéGuinée : Célébration en différé de la journée internationale de tolérance zéro à...

Guinée : Célébration en différé de la journée internationale de tolérance zéro à l’égard des mutilations génitales féminines

Publié le

spot_img

Conakry, 10 Fév. (AGP)- La journée internationale de tolérance à l’égard des mutilations génitales féminines  a été célébrée en différé  vendredi,  09 février 2024  à Conakry en République de Guinée.

Un panel a été animé dans l’amphithéâtre de l’Université Gamal  Abdel Nasser à cet effet, au cours duquel, la ministre  de l’Action Sociale,  de la Promotion féminine et des personnes vulnérables, Aïcha Nanette Conté,  a indiqué  que désormais, tous  ceux  qui vont travailler dans le domaine des mutilations génitales féminines,  de la protection des enfants ou des femmes  vulnérables, auront des comptes à rendre,  parce que toutes ces institutions ont reçu des agréments du ministère de la l’administration du territoire et de la décentralisation pour opérer avec le  peuple de Guinée.

Madame la ministre Aicha Nanette Conté s’est adressée  aux institutions et ONG en disant : « Vous n’êtes pas des  juges des institutions  qui  doivent nous demander  des comptes, plutôt  c’est à nous de vous demander des comptes.   Vous avez dit que vous allez protéger  notre  population à travers  vos actions.  Qu’est-ce que vous avez fait ? Depuis  que je suis là, je n’ai pas encore vu le rapport d’une  seule ONG.  Désormais  le rapport  sera demandé  et nous allons retirer les agréments en cas de manque de résultats. »

Plus loin,  elle a souligné que les ONG ne peuvent pas exister sans  résultats en la matière année après année.

Pour finir,  elle  a  invité chacun à prendre ses responsabilités parce que très prochainement,  elle veut voir  ce que chacun fait sur le terrain en matière de la protection et  de la promotion des droits de chaque entité du département du ministère de l’action sociale, de la promotion  féminine,   de l’enfance et  des personnes  vulnérables. Avant d’ajouter ‘’ donnons-nous  les mains et nous allons ensemble écrire les prochaines stratégies pour sortir du   phénomène de mutilations génitales féminines’’.

AGP/10/02/024   FD/CM

 

Articles récents

Kissidougou/Justice : Le nouveau procureur de la République échange avec les OPJ sur la gestion des procédures

Kissidougou, 27 Fév(AGP)- Installé le mois dernier dans ses fonctions de procureur de la...

Labé : Reprise timide des activités économiques en ce 2ème jour de grève

Labé, 27 Fév(AGP)- Contrairement à la journée du lundi, 26 Février, le constat fait...

Koubia : Des cailloux tombent mystérieusement sur des bâtiments à Madina-Doubhel

Koubia, 27 fev(AGP)-Madina-Doubhel est un village situé à 3 km du centre-ville de Koubia....

Forécariah : ‘’ Avant cette grève nous étions déjà en retard dans les programmes scolaires’’, déplore le principal du Collège Fodé Khatibi Touré

Forécariah, 27 Fév(AGP)- La grève lancée par le mouvement syndical guinéen a impacté les...