spot_img
spot_img
spot_img
AccueilActualitéEconomieGuinée/CNT : Les conseillers nationaux avalisent le volet dépenses du projet de...

Guinée/CNT : Les conseillers nationaux avalisent le volet dépenses du projet de LFI 2023

Publié le

spot_img

Conakry, 29 déc(AGP)- Réunis en plénière, les conseillers nationaux ont
examiné et adopté mercredi, 28 décembre 2022, le volet dépenses du projet de
Loi de Finances Initiale (LFI) 2023, sous les auspices de Dr Dansa Kourouma, président de l’institution parlementaire.

A l’entame de ses propos, le vice-président de la commission Plan, des Affaires
Financières et du Contrôle Budgétaire, Mohamed Kaba a indiqué que l’examen
et les débats autour du budget ont enregistré un grand intérêt auprès des
conseillers nationaux. Cet intérêt, selon lui, s’est traduit par un nombre
important de questions posées, de précautions soulevées ainsi que des réflexions très approfondies lors de la présentation du budget par les membres du gouvernement et des représentants des différentes institutions de la République.
Poursuivant son intervention, le conseiller dira qu’en général, les différentes
préoccupations exprimées par les honorables conseillers, au cours des
discussions, ont porté entre autres sur l’appréciation du franc guinéen, les
nouvelles mesures fiscales contenues dans le projet de LFI 2023 et la promotion de la consommation locale notamment celle des produits agricoles.
A ce niveau, selon lui, il est à constater que grâce à la perspicacité des
conseillers les dépenses ont été rehaussées de 55 milliards.
« L’accroissement des dépenses de 5 440,07 milliards par rapport à la LFR 2022 est imputable aux dépenses d’investissement pour 3 723,94 milliards (32,21%) et aux dépenses courantes pour 1 716,12 milliards (8,59%) », précise
Mohamed Kaba.
A la suite des réponses fournies par les ministères et cadres des différents
départements, selon lui, le CNT recommande entre autres la Révision du code
des passations des marchés publics en vue de la réduction du délai, de la hausse du seuil ainsi que la digitalisation des procédures, la mise en place des
délégations spéciales dans les communes où les conseils sont dissouts afin de
favoriser la continuité du service public et le dégel des comptes du reste
des collectivités comme recommandé lors de l’examen et l’adoption de la
LFR2022 en vue de prendre en compte les préoccupations des travailleurs.
AGP/29/12/022    TB/ABD

Articles récents

CHAN 2022: Le Sénégal sacré champion d’Afrique

Conakry, 04 fev (AGP)-Le Sénégal est vainqueur face l’Algérie, pays hôte, en finale du...

Journée de citoyenneté et d’Assainissement au Marché Madina / Les citoyens fortement mobilisés pour la cause

Conakry, 04 fév (AGP)- Les marchands étalagistes et autres vendeurs ambulants rangés derrière les...

Boké-Economie : Le PM visite le Centre d’hémodialyse de l’hôpital ANAIM de Kamsar

Boké, 04 fév (AGP)-Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, Dr Bernard Goumou en compagnie...

Mamou: 24 Structures de jeunes et de femmes de la région bénéficient des outils de travail

Mamou, 04 fév (AGP)- Dans le cadre de l'autonomisation des jeunes et des femmes...