spot_img
spot_img
spot_img
AccueilActualitéSocieteGuinée/Corruption: Des citoyens s’expriment suite à la suspension du ministre Yaya Sow...

Guinée/Corruption: Des citoyens s’expriment suite à la suspension du ministre Yaya Sow et ses proches collaborateurs

Publié le

spot_img

Conakry le 08 Nov (AGP)- A travers un arrêté lu à la télévision nationale, le ministre des infrastructures et de transports,  Yaya Sow et plusieurs de ses proches collaborateurs  ont été suspendus par le premier ministre, chef du gouvernement, Dr Bernard Gomou.

Cette suspension d’un membre du gouvernement, premier du genre sous l’ère CNRD, est diversement interprétée au sein de l’opinion.

C’est le cas de Fode Bakary Dansoko qui déplore cette situation : « nous avons appris la suspension du ministre des travaux publics suite à un audio qui a fuité et dans lequel on parle de partage de parts d’un marché dont le montant s’élève à 16 milliards de francs guinéens. Moi je pense que c’est vraiment triste que nos cadres abusent de leur poste pour s’enrichir.  Il faut rappeler que ce sont ces pratiques-là qui ont mis le pays à genoux depuis plusieurs décennies. Donc je crois sincèrement que la lumière sera faite dans cette affaire ».  

Pour Abdallah Camara,  un arrêté ne peut suspendre un ministre, nommé par décret présidentiel.

« Je suis pas un homme de droit! Mais en ma connaissance, conformément au droit administratif, un arrêté ministériel ne peut en aucun cas suspendre une quelconque autorité nommée par décret présidentiel. Bien qu’il soit important de rappeler qu’en droit,  l’exception zéro, n’existe pas. Pour le cas précis du ministre Yaya Sow, j’estime que les 3 étapes avant la suspension n’ont pas été respectées notamment l’avertissement et le blâme. Le Président seul, a le pouvoir de suspendre le ministre, car il est nommé par décret », a-t-il indiqué.

 Il faut par ailleurs rappeler que c’est une première dans ce ministère. Les 7 cadres suspendus sont attendus ce 08 novembre à la direction centrale des investigations judiciaires de la gendarmerie, pour des fins d’enquêtes.

AGP/08/11/022                  KF/AND

 

Articles récents