spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
AccueilActualitéGuinée/ MPCI : ’’ Le Programme de Référence Intérimaire (PRI) s’élève à...

Guinée/ MPCI : ’’ Le Programme de Référence Intérimaire (PRI) s’élève à plus de 12 millions de dollars US’’ annonce Rose Pola Pricemou en conférence de presse

Publié le

spot_img

Conakry,  6 fév. (AGP)- La ministère du plan et de la coopération Internationale, Mme Rose Pola Pricemou,  a animé ce mardi 6 février 2024, une conférence de presse sur le Programme de Référence Intérimaire (PRI) qui se tiendra du 15 au 16 février 2024 à Dubaï, aux Emirats Arabe Unis.

C’était en présence du ministre du Budget et les représentants de la Banque mondiale et du PNUD en Guinée.

Le coût global de ce programme de référence Intérimaire est de 108 mille milliards GNF soit 12, 3 millions de dollars américains sur la période 2022-2025.

« La rencontre de Doubaï vise à mobiliser des ressources pour notre programme de développement. Elle vise également à doter le gouvernement d’un support de dialogue et de définir un cadre de suivi d’évaluation de l’action publique.  Comprendre par-là qu’il s’agit de l’outil d’opérationnalisation de la feuille de route du gouvernement dans cette période de refondation », a déclaré la ministre à l’entame de son intervention.

Et d’ajouter « le programme de référence Intérimaire (PRI) vise à contribuer à l’événement d’une Guinée plus résiliente aux facteurs de fragilité,  à l’avènement d’une Guinée libre et prospère. Deux (2) résultats sont attendus de ce programme de référence Intérimaire : D’abord, d’amélioration des conditions de paix et de sécurité, d’asseoir un environnement institutionnel et macroéconomique stable. Le second objectif est de parvenir  à des élections libres, crédibles et transparentes au terme de la transition ».

La conférencière a précisé que  dans cette stratégie,  le gouvernement a articulé cinq (5) axes d’intervention pour la mise en œuvre de ce PRI : « Le premier axe d’intervention est d’aligner la rectification institutionnelle, le deuxième axe est aligné dans le cadre macroéconomique et financier, le troisième est de relever le cadre légal et de gouvernance, le quatrième point est articulé autour de l’action sociale, l’emploi et l’employabilité, le cinquième axe d’intervention est les infrastructures, la collectivité et l’assainissement ».

De son côté, le ministre du Budget, Dr Lancinet Condé a souligné « qu’à la prise de responsabilité du 05 septembre 2021 , le Chef de l’État, Général Mamadi Doumbouya s’est dit que le pays doit prendre un nouveau cap, et ce nouveau cap était entre autres la rectification institutionnelle, parce que selon lui nos institutions n’étaient pas suffisamment solides. Aussi doter la pays d’une nouvelle constitution et organiser des élections libres et transparentes de la base au sommet ».

AGP/06/02/024                   TM/AND

Articles récents

Kissidougou/Justice : Le nouveau procureur général échange avec les OPJ sur la gestion des procédures

Kissidougou, 27 Fév(AGP)- Installé le mois dernier dans ses fonctions de procureur de la...

Labé : Reprise timide des activités économiques en ce 2ème jour de grève

Labé, 27 Fév(AGP)- Contrairement à la journée du lundi, 26 Février, le constat fait...

Koubia : Des cailloux tombent mystérieusement sur des bâtiments à Madina-Doubhel

Koubia, 27 fev(AGP)-Madina-Doubhel est un village situé à 3 km du centre-ville de Koubia....

Forécariah : ‘’ Avant cette grève nous étions déjà en retard dans les programmes scolaires’’, déplore le principal du Collège Fodé Khatibi Touré

Forécariah, 27 Fév(AGP)- La grève lancée par le mouvement syndical guinéen a impacté les...