spot_img
spot_img
spot_img
spot_img
AccueilActualitéPolitiqueGuinée/Politique: “ Il n’y a pas de prisonniers ni d’exilés politiques...

Guinée/Politique: “ Il n’y a pas de prisonniers ni d’exilés politiques en Guinée “ déclare Ousmane Gaoul Diallo

Publié le

spot_img

Conakry, 05 juil.  (AGP)- Le ministre des transports, porte-parole du gouvernement, Ousmane Gaoul Diallo,  était face aux journalistes des médias locaux  et étrangers ce vendredi 05 juillet 2024, pour faire un point  de la situation de l’actualité nationale.

Les points comme  la situation politique notamment la durée de la transition, la crise  d’électricité, la situation des exilés politiques, la fermeture de certains médias privés et le cas  EPA, ont été largement abordés pour le ministre Ousmance Gaoual Diallo au cours de cette conférence de presse.

Dans son exposé, le ministre Ousmane Gaoul a tout d’abord pointé du doigt le caractère partisan du rapport de certains organismes de droit de l’homme sur ce qui prévaut en Guinée.

‘’Certaines organisations de droit de l’homme tentent de construire un narratif en ce qui concerne la question de droit de l’homme en Guinée. Qu’est-ce qui leur fait dire  que la Guinée serait le pire endroit  pour vivre ?’’ s’interroge-t-il.

En ce qui concerne l’épineux problème d’électricité, le porte-parole du gouvernement déclare que des solutions à court terme seraient envisagées  pour résoudre le délestage  dans le grand Conakry.

‘’Toutes les solutions sont en train d’être explorées. Il y a l’option du bateau flottant et  en même temps, il est envisagé dans les  court, moins et long-terme,  la construction des centrales électriques thermiques, parce qu’en six(06) mois, on peut sortir de terre une centrale thermique’’, rassure  Ousmane Gaoul Diallo.

Parlant du  cas des exilés politiques, le porte-parole du gouvernement a  déclaré qu’il n’y a aucun exilé politique en Guinée. « Je ne suis pas d’accord qu’on parle d’exilés politiques. Sidya Touré par exemple est parti en Côte d’Ivoire sans aucune poursuite, Cellou Dalein Diallo aussi ne fait l’objet d’aucune poursuite judiciaire »,  a-t-il déclaré.

S’agissant, de la mort du décès du colonel Sadiba Coulibaly, le ministre Ousmane Gaoul Diallo a botté en touche, les ‘’accusations selon lesquelles, aucun membre du gouvernement n’a présenté ses condoléances à la famille du défunt.

‘’C’est imprudent de dire qu’aucun membre du gouvernement n’a présenté des condoléances à la famille de l’ex chef d’Etat-major général des armées. Nous n’avons pas de communiqué officiel, mais je n’admets pas le fait que personne n’a présenté des condoléance’’,  a-t-il démenti.

Pour le retour à l’ordre constitutionnel et la fin de la transition en  décembre 2024, le ministre Ousmane Gaoul Diallo indique que ce sont les actes qui détermineront la durée de la transition.  « Prenons le RAVEC par exemple, il est important de dire  que ce n’est pas en 5 ou 6 jours qu’il sera fait, c’est un long processus »,  a-t-il a indiqué.

AGP/05/07/024                           AGK/CM

 

Articles récents

Boké : Lancement ce samedi des travaux de construction et de bitumage de la route Boké-Québo

Boké, 18 Juil(AGP)- Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, Amadou Oury Bah est attendu...

Siguiri/Médias : À peine relancées, les installations de la RTG confrontées au manque d’électricité

Siguiri, 18 Juil(AGP)- L'euphorie des nostalgiques des programmes de la Radio et Télévision nationale...

Guinée/Médias : 25 journalistes à l’école de l’animation des émissions interactives

Conakry 18 juil ( AGP)- Le Directeur général du centre de formation et de...

Guinée/ Huawei : Tenue à Conakry d’un forum sur la corrélation entre les technologies, les mines et l’énergie

Conakry, 18 juil (AGP)- C'est dans un réceptif hôtelier de Conakry que s'est tenu...